Economie

L’année 2014 s’achève : l’heure est au bilan économique

L’année 2014, qui a été marquée par de nombreux événements économiques, s’achève. L’heure est actuellement au bilan. L’Algérie devrait réaliser une performance exceptionnelle en 2014, avec une croissance hors hydrocarbures de 7.1%. Ce résultat remarquable, s’appuyant sur un niveau d’endettement quasi-nul et des réserves de change de 190 milliards de dollars, est le constat qui a été établi par le ...

Lire la suite »

Smail Lalmas, président de l’ACE : «Nous constatons un retour en force de la France»

Le Courrier d’Algérie : L’année 2014 a été riche en événements économiques. Il y a eu d’abord deux réunions de la tripartite. Quel commentaire faites-vous à ce sujet? Smail Lalmas : C’est un rituel auquel nous nous sommes habitués, tripartite réunissant les partenaires et clients du pouvoir, pour applaudir tout ce qui a été préparé à l’avance par le gouvernement. ...

Lire la suite »

Baisse du prix du pétrole : un mauvais sort jeté sur l’économie nationale

L’événement le plus important enregistré en 2014 reste celui de la baisse du prix du pétrole. Certains s’inquiètent, d’autres tentent de rassurer, la baisse du prix du pétrole ne cesse ces derniers temps de susciter le débat sur le sort de l’économie nationale. Le gouvernement algérien a fini par l’admettre_: « La baisse des prix du pétrole est inquiétante si ...

Lire la suite »

Foncier industriel : 115 dossiers rejetés

Le foncier continue d’être un casse tête permanent. Jusque là, les demandes des investisseurs ne sont toujours pas satisfaites complètement. Pour preuve, le dernier bilan des CALPIREF, pour le troisième trimestre 2014, fait ressortir un ralentissement des opérations de traitement et une baisse des dossiers traités. Il est ainsi principalement relevé une forte baisse (-50%) des dossiers traités par rapport à ...

Lire la suite »

Un obstacle à l’investissement

Administration et investisseurs s’accordent à dire que le foncier est un obstacle à l’investissement. C’est ce qui ressort des différentes rencontres organisées jusque là, sur la problématique du Foncier en Algérie. D’ailleurs, le Forum des Chefs d’Entreprise a organisé en juin 2013 un atelier de réflexion sous le thème: « Evaluation du dispositif régissant le foncier industriel ». Il a été animé par ...

Lire la suite »

Abdelhak Lamiri, expert et consultant international en économie

Le Courrier d’Algérie : -Selon le dernier bilan des Calpiref, par rapport à la même période de l’année 2013, le nombre de dossiers acceptés durant le troisième trimestre de 2014 a enregistré une baisse de 42%. Est-ce que cette évolution baissière pourrait dénoter des situations de saturation des espaces dans plusieurs wilayas, ou d’une baisse de la demande? Abdelhak Lamiri ...

Lire la suite »

Développement de la production céréalière : l’UNPA exige 1 million d’ha de terres irriguées

D’ici deux ou trois ans, l’Algérie pourrait diminuer de près de 70% ses importations de blé. C’est ce que prévoit l’Union nationale des paysans algériens (UNPA) à condition d’augmenter la surface agricole, irriguée, à 1 million d’hectares comme prévu dans le programme quinquennal 2014-2019. En fait, il faut dire que la facture d’importations de blé ne cesse d’augmenter d’année en année, ...

Lire la suite »

Qualité de blé et d’orge algériens : Saïda et Guelma sur le podium

Selon l’UNPA, deux régions en Algérie sont connues pour leur meilleure qualité de blé et d’orges. Il s’agit de la wilaya de Guelma pour le blé et Saïda pour l’orge. Il faut dire que l’OAIC double ses efforts pour améliorer la chaîne de qualité de la semence qui se traduit par un investissement en cours de 22 usines de traitement ...

Lire la suite »

Entretien avec Mohamed Alioui, secrétaire général de l’UNPA

Le Courrier d’Algérie : -l’Union que vous dirigez semble optimiste pour ce qui est de l’autosuffisance dans la production céréalière, mais pose en même temps des conditions dans ce sens, pouvez-vous nous en dire plus ? Mohamed Alioui : -II faut être optimiste, sinon, on ne pourra pas avoir les résultats dans le développement agricole en général. Pour ce qui ...

Lire la suite »

Crédit à la consommation : le retour dépend de la création d’une centrale des risques

Annoncé pour octobre, ensuite pour janvier 2015, et enfin pour le deuxième semestre 2015, le retour du crédit à la consommation dépend de l’installation de la centrale des risques. Celle-ci ne peut être créée donc, à en croire le gouverneur de la Banque d’Algérie, avant le deuxième semestre de 2015. «On va créer une centrale entièrement nouvelle sous tutelle de ...

Lire la suite »