Hôpital

Boumerdès : Réception d’un nouvel hôpital de 120 lits avant fin 2018

Un hôpital psychiatrique et de médecine générale de 120 lits, à dimension régionale, est attendu à la réception, dans la wilaya de Boumerdès, avant la fin de l’année en cours, a-t-on appris, samedi du wali. «Nous sommes déterminés à tout faire pour la réception de cet établissement, actuellement en réalisation dans la commune de Boudouaou, dans les délais», a affirmé Abderrahmane Madani Fouatih, dans une déclaration à l’APS, en marge d’une rencontre l’ayant réunie avec les élus des communes de la daïra de Boudouaou (nord de Boumerdes), consacrée à l’affectation de dotations financières inscrites au titre des PCD de l’exercice 2018. Le wali, qui a particulièrement souligné le besoin pressant de toute la région Nord de Boumerdès pour cet hôpital, a rappelé la requête introduite auprès du ministère de tutelle pour l’élargissement des prestations de cette structure, initialement dédiée aux seules maladies psychiatriques, à la médecine générale, se félicitant de son approbation (requête). Selon le chef de l’exécutif, l’élargissement des prestations de cet hôpital futur, qu’il a qualifié d’«important acquis» pour la région nord de Boumerdès et des wilayas environnantes, va induire une réorganisation en son sein, de manière à affecter une quarantaine de ses lits à la prise en charge des maladies psychiatriques, au moment où les 80 restants seront destinés à la médecine générale. Lancé en travaux en 2010, au titre du programme de soutien à la croissance économique 2005-2009, cet établissement hospitalier, dont le chantier a marqué un arrêt de trois ans, avant sa relance en 2013, a atteint un taux d’avancement estimé à 70%. Selon les explications fournies dernièrement par les chargés de ce projet au ministre de la Sante, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, lors d’une inspection du chantier de cet hôpital, le retard accusé dans sa réalisation est essentiellement dû à « l’indisponibilité d’un foncier adéquat, outre les raisons financières ». Le ministre avait insisté, à l’occasion, sur l’impératif de  » valorisation » de cet hôpital à son entrée en exploitation, tout en veillant à le mettre au diapason des besoins induits par la croissance démographique dans cette région.
Doté d’une enveloppe de plus d’un milliard de DA, ce projet est en réalisation sur une assiette de plus de 30.000 m2, du lieu- dit Badreddine, au sud de Boudouaou, caractérisé par un bon emplacement éloigné du brouhaha de la ville. La mise en service de ce projet serait de nature à diminuer considérablement les déplacements pénibles et coûteux des malades de la région vers les hôpitaux d’Alger, Tizi-Ouzou et Blida, comme c’est le cas actuellement. La wilaya de Boumerdès dispose de structures de santé d’importance, dont des établissements publics de santé de proximité à Bordj Menaïel, Dellys, Khemis El-Khechna et Boumerdès assurant différentes spécialités et couvrant les besoins de la population locale.