Boumerdès

Boumerdès : Plus de 14 millions d’estivants sur les plages de l’ex-Rocher Noir

La saison estivale dans la wilaya de Boumerdès est accréditée d’une bonne note puisqu’elle a enregistré plus de 14 millions de touristes qui ont choisi la destination de ses belles plages réparties sur un littoral long de plus de 100 kilomètres. Avec ce chiffre la wilaya de Boumerdès est classée 2e après celle d’Oran qui a enregistré 15 millions de touristes pour la période allant du début de la saison estivale jusqu’au 1er septembre. « C’est le résultat de deux ans d’efforts qui ont permis de changer le visage de la wilaya avec l’amélioration du cadre du séjour en offrant toutes les commodités aux estivants » a déclaré le wali lors du conseil de wilaya consacré au bilan de la saison estivale. ‘’L’objectif est de redonner le blason à la wilaya en exploitant toutes les potentialités touristiques qu’elle recèle, tout en luttant contre les archaïsmes de gestion cumulés depuis des années’’, a ajouté le premier responsable de la wilaya en insistant sur la poursuite des efforts avec l’implication de toutes les directions et la société civile. Ainsi le lancement des concours portant sur le ‘’Top Village, Top School, Top Summer’’ ont suscité une dynamique et un exemple à suivre pour améliorer le cadre de vie des citoyens notamment en matière de l’environnement. Cette politique a permis aux citoyens, de s’impliquer dans la gestion de leur environnement immédiat en réalisant des actions de volontariat ayant permis l’embellissement des quartiers, villages, écoles et plages en les rendant agréables. Si le nombre d’estivants connaît une ascension depuis deux ans, cette saison, le nombre de touristes ayant choisi la destination de Boumerdès dépasse les 14 millions. La réalisation d’infrastructures touristiques, l’hygiène de l’environnement, l’ouverture d’autres plages, la disponibilité de toutes les commodités y afférentes, la présence renforcée de la sécurité de la Protection civile et les autres services, l’amélioration du transport vers les plages sont autant d’atouts qui ont contribué à ce résultat selon le rapport de la direction du tourisme. La nécessité de poursuivre dans cette voie a été soulignée tout en travaillant pour éliminer les points noirs relevés sur les plages afin de préparer la prochaine saison estivale. Le manque de loisirs et d’activités culturelles, la difficulté de respecter la gratuité des plages, l’insalubrité dans certaines plages, la présence anarchique des ‘’Jet sky’’, le diktat de certains concessionnaires de plages et de parcs, le retard dans la mise à prix des domaines sont entre autres des points noirs relevés par les intervenants qui ont proposé en majorité le lancement plutôt la saison estivale et l’augmentation du budget alloué aux communes côtières. Le volet environnement a été également mis en exergue afin d’éviter la pollution d’où il a été constaté le déversement des eaux usées sur certaines plages à l’exemple de Corso. Dans ce cadre, le wali a insisté sur la prise en charge réelle de ce volet aux risques multiples sur la santé publique.
B. Khider