Ligue 1 ASO-JSK

ASO Chlef : Trois «finales» pour éviter la relégation

L’entraîneur de l’ASO Chlef, Samir Zaoui, a qualifié dimanche de « finales » les trois matchs qui restent pour son équipe en Ligue 1 où les Chélifiens sont sérieusement menacés de relégation. « Notre destin est entre nos mains. Il nous reste encore trois matchs à disputer avant la clôture du championnat. Ils représentent pour nous de véritables finales qu’on doit remporter pour préserver notre place parmi l’élite », a déclaré Zaoui à l’APS. Ayant réussi à faire monter l’ASO en Ligue 1 lors de l’avant-précédent exercice, puis à la maintenir dans la cour des grands la saison passée, l’ancien défenseur international a changé d’air durant l’intersaison en optant pour la JS Aïn Defla. Mais il n’a pas tardé à revenir au bercail au début de la phase retour avec l’intention de sauver son équipe de la descente.
« J’avoue avoir hérité d’une situation très délicate. Je pense notamment à l’aspect psychologique car j’ai trouvé des joueurs très affectés dans ce registre, en raison notamment des difficultés financières auxquelles fait face le club. Malgré cela, nous sommes en train de donner le meilleur de nous-mêmes pour éviter la relégation », a-t-il ajouté.
A trois journées de la fin du championnat, les protégés de Zaoui pointent à la 17e place, synonyme de premiers potentiels relégables. Ils partagent cette position avec le WA Tlemcen avec 39 points, accusant un retard d’un seul point par rapport aux équipes classées de la 13e à la 15e place et deux autres sur le 12e. « Nous gardons nos chances intactes dans la course au maintien, vu qu’ils sont plusieurs clubs à ne pas être encore tirés d’affaire. Cependant, il nous faudra bien négocier les trois rencontres restantes à commencer par la réception de l’USM Alger », a encore prévenu Zaoui. Mais l’ASO s’est montrée fébrile à domicile cette saison, comme le témoignent ses statistiques dans ce registre. Les camarades de Kaddour Beldjilali ont obtenu 26 points sur 51 possibles sur leur terrain fétiche du stade Mohamed-Boumezrag, ce qui les oblige à redoubler d’efforts pour chasser la guigne dès lundi face à l’USMA, « car le moment n’est plus à gaspiller d’autres points chez nous », a averti leur coach. Après l’USMA, que les Chélifiens reçoivent lundi à 21h00, ces derniers rendront visite à l’US Biskra puis accueilleront le RC Relizane, deux adversaires luttant pour le maintien, et ce pour le compte des 37e et 38e journées respectivement.