Accidents

8 morts et 139 blessés sur les routes ces dernières 24 heures

Huit (08) personnes ont trouvé la mort et 139 autres ont été blessées dans des accidents de la circulation survenus au cours des dernières 24 heures à travers le territoire national, a indiqué dimanche un communiqué de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Tissemsilt avec le décès de trois personnes (une femme et 02 enfants) et deux autres personnes blessées, suite au renversement d’un véhicule léger survenu sur la RN14, dans la commune de Theniet El Had , a précisé la même source, ajoutant que les victimes ont été évacuées vers l’hôpital local. Par ailleurs, les unités de la Protection civile sont intervenues pour l’extinction de 3 incendies urbains au niveau des wilayas de Tindouf, Sidi Bel-Abbès et Chlef ayant causé de légères brûlures à une personne à Tindouf suite à un incendie d’habitation à la cité Nahda, a indiqué la même source, relevant qu’un autre incendie urbain a été enregistré à Chlef au cours duquel huit personnes ont été incommodées par la fumée. En outre, les unités de la protection civile ont enregistré 3 649 interventions, dans les différents types d’interventions pour répondre aux appels de secours, suite à des accidents de la circulation, accidents domestiques, évacuation sanitaire, extinction d’incendies et dispositifs de sécurité.

Oran : perturbation dans l’alimentation en eau potable dans la daïra de Oued Tlélat
Une panne survenue samedi sur l’une des conduites principales du réservoir d’El-Araba, a engendré des perturbations de l’alimentation en eau potable dans toute la daïra d’Oued Tlélat, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la Société de l’eau et de l’assainissement d’Oran (SEOR). Il s’agit d’une rupture de la conduite principale qui alimente le réservoir d’El Araba, qui a été réparée le jour même, a-t-on expliqué, précisant toutefois que le programme de distribution de l’eau potable ne sera rétabli qu’à partir de lundi matin. « Même si la panne a été réparée, le remplissage des réservoirs et de l’ensemble du réseau de distribution peut prendre jusqu’à 48 heures », a encore noté la même source. S’agissant des perturbations enregistrées dans la partie Est de la wilaya d’Oran, depuis vendredi, à cause de coupures électriques ayant conduit à l’arrêt de la méga-station de dessalement de l’eau de mer d’El-Mactaâ, la même source a assuré que la situation sera rétablie lundi matin, avec un retour au programme d’alimentation habituel des foyers.

Les universités américaines dominent toujours le classement de Shanghaï
Avec Harvard en première place pour la 19e année consécutive, les universités américaines caracolent toujours en tête de l’édition 2021 du classement de Shanghaï publié dimanche. Les dix premières places sont comme l’an dernier, dominées par les Anglo-Saxons avec huit universités américaines et deux britanniques occupant le top 10 de ce classement mondial des meilleurs établissements d’enseignement supérieur réalisé depuis 2003 par le cabinet indépendant Shanghaï Ranking Consultancy. Trônant à la première place, Harvard devance une nouvelle fois sa compatriote Stanford et la britannique Cambridge. On trouve ensuite les américaines Massachussets Institute of Technology (4e), Berkeley (5e) et Princeton (6e) puis la britannique Oxford (7e), un ordre inchangé depuis 2017. Premier établissement non-anglo-saxon avec sa 13e place, l’université Paris-Saclay gagne pour sa part une place par rapport au classement 2020, dans lequel elle avait fait sa toute première apparition. Le classement de Shanghaï prend en compte six critères, dont le nombre de Nobel et médailles Fields – considéré comme le Nobel des mathématiques – parmi les étudiants diplômés et professeurs, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline ou le nombre de publications dans les revues Science et Nature.

Bill Gates prêt à débourser 1,5 milliard de dollars pour le climat
Le cofondateur de Microsoft, Bill Gates, a indiqué jeudi que son fonds d’investissement pour le climat engagerait 1,5 milliard de dollars pour des projets communs avec le gouvernement américain si le Congrès promulguait un programme visant à développer des technologies qui réduisent les émissions de carbone. Le Sénat a adopté mardi un plan d’investissements de 1 200 milliards de dollars. Il prévoit 550 milliards de dollars de nouvelles dépenses fédérales pour rénover routes, ponts et transports, mais aussi dans l’internet à haut débit et pour lutter contre le changement climatique, en montant par exemple un réseau de bornes de recharge pour voitures électriques. Dans un entretien avec le Wall Street Journal, Bill Gates précise que le 1,5 milliard pourrait être dépensé sur trois ans dans des projets visant à ralentir les émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique. Les projets pourraient inclure la production de carburant sans émissions polluantes pour les avions et le développement d’une technologie pour capter le dioxyde de carbone de l’air. « Il est essentiel de réduire les coûts de ces technologies et de les déployer à une échelle gigantesque », a commenté M. Gates. « Déployer à ce niveau signifie que le gouvernement arrive avec les bonnes politiques, et c’est exactement ce qu’il y a dans ce projet de loi sur les infrastructures », a-t-il souligné. Le plan doit néanmoins encore obtenir le feu vert de la Chambre des représentants. Un vote final n’est pas attendu avant l’automne.

71 immigrants illégaux secourus au large des côtes libyennes
La marine libyenne a indiqué samedi que ses garde-côtes ont secouru 71 immigrants illégaux au large de la côte occidentale du pays. Les immigrants étaient en route pour l’Europe sur un bateau pneumatique lorsque la patrouille des garde-côtes s’est dirigée vers eux après avoir reçu un appel de détresse, a déclaré la marine libyenne.
Les immigrés ont été remis au département de lutte contre l’immigration clandestine, qui accomplira les procédures nécessaires à leur expulsion en toute sécurité vers leur pays d’origine, a-t-elle ajouté.
Le pays d’Afrique du Nord est en effet devenu un point de départ privilégié pour les immigrants illégaux qui veulent traverser la mer Méditerranée vers les côtes européennes.

Un nombre « sans précédent » de migrants tente d’entrer illégalement aux États-Unis
Plus de 200 000 migrants ont été appréhendés en juillet en tentant d’entrer illégalement aux États-Unis par le Mexique, un nombre « sans précédent », ont indiqué les autorités américaines.
« Nous faisons face à un nombre sans précédent de migrants entre les points d’entrée de notre frontière sud », a affirmé le ministre américain de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, lors d’une conférence de presse au Texas jeudi. « La situation à la frontière est l’un des défis les plus complexes auquel nous sommes confrontés. Elle est complexe, évolutive et concerne des personnes vulnérables en pleine pandémie mondiale », a-t-il ajouté.
Plus de 200 000 migrants ont essayé d’entrer illégalement aux États-Unis en juillet selon les données des services des douanes et des garde-frontières américains (CPB).
Le nombre d’enfants non-accompagnés arrêtés à la frontière a par ailleurs augmenté de 24% en juillet par rapport au mois précédent avec 18 962 mineurs sans papiers enregistrés, selon les CPB.
Ces chiffres constituent un changement par rapport aux tendances saisonnières. La chaleur étouffante de l’été conduit habituellement à une baisse du nombre de migrants tentant de traverser illégalement la frontière.