Guerre d'Algérie

A LA VEILLE DE LA CÉLÉBRATION DU 1ER NOVEMBRE 54 : Zitouni relance les dossiers qui fâchent

Au terme de son inauguration de l’exposition « Mémoire », organisée au sanctuaire du martyr, marquant la célébration du 64ème anniversaire du déclenchement de la Révolution de libération nationale, du 1er Novembre 1954, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a qualifié la sauvegarde de la mémoire nationale de «socle (…), un véritable ciment en mesure de maintenir l’unité nationale » a-t-il déclaré. En marge de l’exposition «Mémoire» qui s’inscrit dans le cadre des festivités du programme spécial pour les célébrations, à travers le pays, du 1er Novembre 1954, placés cette année sous le thème «L’Algérie, un message de gloire et Novembre l’étendard de ses principes et valeurs», le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a affirmé, lundi, dernier, à Alger, que «la sauvegarde de la mémoire et la fidélité au message des moudjahidine et martyrs» constituaient a-t-il soutenu «le véritable ciment  en mesure de maintenir l’unité nationale.» a-t-il affirmé. Sur l’Exposition en question, à laquelle participent l’ensemble des musées régionaux du pays, pour marquer le 64ème anniversaire du déclenchement de la révolution du peuple algérien, contre le système colonial français, en Algérie, le ministre dira que cet espace ouvert au grand public « vise la commémoration des sacrifices de la génération de Novembre». D’autant, a-t-il poursuivi que cette exposition consacre «des espaces rappelant les VI wilayas historiques» dans le but «de vulgariser l’information historique auprès des visiteurs», a-t-il soutenu. Par ailleurs, il est à rappeler, que dans le cadre de la célébration de cette date historique, pour le peuple algérien, des visites dans différents sites historiques sont prévus, à travers le pays et notamment la tenue de plusieurs conférences thématiques ayant trait à cet évènement, qui se dérouleront au niveau des musées régionaux et de wilayas. Il sera notamment question de la poursuite de l’opération d’enregistrement de témoignages vivants des moudjahidine.
K. B./APS