Ferhat

Zinédine Ferhat : «C’est mon boulot de donner des passes décisives»

Le milieu de terrain international algérien de Nîmes Olympique, Zinédine Ferhat, auteur de deux passes décisives lors de la 3e journée du championnat de Ligue 1 française de football, disputée dimanche et ayant vu son équipe ramener un bon nul (2-2) de son déplacement chez l’AS Monaco, a assuré dans ses déclarations à la presse qu’il n’a fait que son travail.
« Je suis passeur, c’est ce qu’on attend de moi, je n’ai donc fait que mon boulot » a indiqué au micro de Bein Sport l’ancien N°7 de l’USM Alger (Ligue 1 algérienne) ayant rejoint Nîmes cet été en provenance du Havre.
Le natif de Bordj Ménaïel (26 ans), plusieurs fois meilleur passeur du championnat de Ligue 2 française, avec en prime un record de 20 offrandes pendant la saison 2017-2018, reste ainsi égale à lui même, en se montrant tout aussi efficace en Ligue 1.
« En football, c’est toujours une bonne chose de marquer des buts, mais je suis tout aussi content de donner des passes décisives, car je joue avant tout pour l’équipe » a-t-il tenu à faire savoir.
Ferhat était directement impliqué dans les deux buts nîmois, puisqu’il était passeur décisif aussi bien pour Philippeaux à la 70e que pour le jeune Denkey à la 82e.
Côté Monaco, qui avait commencé par mener (2-0), c’est l’attaquant international algérien Islam Slimani qui avait ouvert le score à la 39e, avant que le franco-tunisien Wissam Ben Yedder ne double la mise dans le temps additionnel de la première période (45′+1).
Néanmoins, l’expulsion du Monégasque Jemerson à la 56e a fini par tout remettre en cause, puisque réduit à dix, les Rouge et Blanc ont fini par se faire rejoindre au score.
« Dans l’ensemble, on peut dire que nous avons réussi un bon match contre Monaco, et que nous méritons amplement de repartir avec le point du match nul. Mais force est de reconnaitre que cela a été un peu plus facile après s’être retrouvés à onze contre dix » a admis l’ancien havrais.