Sonelgaz en Libye

UNE DÉLEGATION DE SONELGAZ À TRIPOLI : L’Algérie approvisionnera la Libye en électricité cet été

Une délégation de Sonelgaz, conduite par le P-dg du groupe, Chaher Boulakhras, s’est rendue jeudi à Tripoli (Libye), dans le cadre d’une visite de travail pour examiner les moyens d’approvisionner ce pays voisin en énergie électrique durant l’été 2021. « Dès l’arrivée de la délégation au siège du ministère libyen de l’Électricité et des Énergies renouvelables à Tripoli, les deux parties ont entamé les travaux d’une réunion d’urgence au cours de laquelle ont été examinés les moyens d’approvisionner la Libye en électricité durant l’été 2021 », a précisé le groupe Sonelgaz sur sa page Facebook. « Nous sommes aujourd’hui réunis pour examiner la teneur de l’accord signé entre nos deux compagnies en vue de renforcer la coopération bilatérale dans le secteur de l’énergie électrique », a déclaré Boulakhras, lors de la rencontre qu’il a qualifiée « d’historique ». Concrètement, il s’agit de mettre en œuvre la première phase de cet accord, conformément aux résultats du Forum économique algéro-libyen tenu récemment à Alger. Pour cette phase, la Compagnie générale de l’électricité de Libye (Gecol) a tracé un programme d’urgence visant à répondre aux besoins immédiats de la population en électricité. La compagnie libyenne a, dans ce cadre, sollicité Sonelgaz pour un approvisionnement en énergie électrique, via le réseau tunisien, d’une capacité de 180-200 mégawatts au cours des deux prochains jours, a fait savoir Boulakhras. À la demande de location de turbines à gaz mobiles « dans les plus brefs délais » formulée par Gecol, Sonelgaz a répondu de manière effective « en lançant l’opération en Algérie à travers toutes ses équipes et filiales qui travaillent d’arrache pied pour sa concrétisation dans les meilleurs délais en vue d’appuyer le réseau, notamment à Tripoli », a affirmé le P-dg du groupe Sonelgaz. Les deux parties ont convenu également d’un projet de raccordement électrique direct entre l’Algérie et la Libye, un projet qualifié « d’historique » par Boulakhras, qui a fait savoir que les études y afférentes étaient en cours d’élaboration. Ils ont, en plus, évoqué la coopération entre les deux parties en matière de formation dans divers domaines. À cette occasion, le P-dg de Sonelgaz a estimé que cette convention témoignait de la place de sa compagnie en tant qu’« opérateur d’énergie pionnier et acteur principal en matière de développement économique aux niveaux local, méditerranéen et continental ».
Par ailleurs, il a réitéré l’engagement de l’Algérie, via la Sonelgaz, à « soutenir la République libyenne dans son nouveau décollage économique ». « La Sonelgaz est prête à mettre à profit toute son expérience énergétique et ses ressources humaines et matérielles dans le cadre du principe gagnant-gagnant », a-t-il déclaré. Pour sa part, le président du conseil d’administration de Gecol, Wiam El-Abdelli, a salué la « réaction rapide » de la partie algérienne à l’invitation libyenne pour la couverture de ses besoins en électricité durant la saison estivale 2021. Lors de cette réunion la délégation algérienne a présenté un exposé exhaustif sur le groupe Sonelgaz, tout en mettant l’accent sur les propositions relatives aux moyens d’application du projet d’approvisionnement de la Libye en électricité, conclut la même source. À rappeler que ces actions interviennent quelques jours seulement après le sommet algéro-libyen de coopération économique et commerciale tenu dan dans notre. Plusieurs ministres – des deux paries – ont participé à cette rencontre de haut niveau. Il est, ainsi, attendu à ce que d’autres actions de partenariat seront concrétisées dans d’autres secteurs les jours à venir, « en vue d’accompagner ce pays frère à surmonter sa crise », selon des déclarations conjointes officielles.
Lyes Ayoub