UN ALGÉRIEN DE 29 ANS EST MORT EN BELGIQUE

UN ALGÉRIEN DE 29 ANS EST MORT EN BELGIQUE DANS DES CONDITIONS SUSPECTES APRÈS AVOIR ÉTÉ ARRETÉ BRUTALEMENT PAR LA POLICE : L’Algérie suit de très près l’affaire Akram

L’affaire de la mort suspecte d’un Algérien de 29 ans en Belgique risque de mal tourner et prendre une dimension diplomatique, d’autant plus qu’elle a été précédée d’une arrestation des plus brutales qu’elle choque l’opinion et soulève le tollé de la communauté algérienne à Anvers. Preuve en est, la réaction du représentant diplomatique de l’Algérie en Belgique, Amar Belani, lequel a affirmé suivre l’affaire de très près, jusqu’à ce que vérité soit éclatée.
Tout a commencé, en effet, dans l’après-midi de la journée de dimanche passé, lorsque le dénommé Kadri Abderrahmane Reda, surnommé Akram, 29 ans, un Algérien résident à Anvers, une ville distante de 45 kilomètres de la capitale Bruxelles, a été arrêté par la police. Sur une vidéo prise par un amateur, qui s’est vite répandue sur les réseaux sociaux et reprise par la presse locale, on voit un homme cloué au sol et immobilisé par deux inspecteurs de la police d’Anvers. Les éléments des services de sécurité semblaient en train de le ligoter par le moyen de menottes, les mains d’Akram, pour une scène située dans un quartier de la gare d’Anvers, à en croire plusieurs médias européens. Suite à quoi, la victime, qui semble avoir subi dans le corps et l’âme cette arrestation musclée digne d’un traitement réservé aux criminels, a été acheminée vers l’hôpital de la ville le plus proche. Malheureusement, Akram a rendu l’âme en cours de route, selon plusieurs sources concordantes. Les membres de la famille et l’entourage immédiat de ce ressortissant algérien sont sous le choc. Du jour au lendemain ils se retrouvent ravis d’un jeune qui n’ « est pas un drogué » et ni encore « recherché par la police », comme ils ont témoigné sur un compte twitter portant le nom de Zitouni Zoulikha, qui n’est autre que la mère du défunt. Aussi tristement que cela puisse paraître, la mort d’Akram comme son arrestation rappellent l’assassinat raciste commis sur la personne de George Floyd aux Etats-Unis, survenu le 25 mai dernier. « Voici les derniers moments de mon enfant auprès de sa maman ! Mon fils n’était pas un drogué ! Mon fils s’est fait assassiner par la police d’Anvers ! », dénonce la mère d’Akram dans un tweet illustré de vidéos et autres photos de familles prise avec le défunt. Egalement, la famille de la victime réclame justice et exige des autorités judiciaires belges d’éclairer les zones d’ombre autour de cette affaire pour le moins suspecte. Dans sa réaction face à la presse de ce pays, l’ambassadeur d’Algérie, Amar Belani, a estimé que des éléments de ce dossier doivent être d’abord « clarifiés », avant de se prononcer sur cette affaire. Toutefois, et à ce stade, « le visionnage des vidéos, y compris celles qui circulent sur les réseaux sociaux et leur recoupement avec les résultats de l’autopsie permettront, je l’espère, de faire la lumière sur les quelques zones d’ombre qui entourent cette déchirante affaire », a-t-il assuré.
Farid Guellil