Ukraine : Moscou intervient avec des moyens sophistiqués, dit l’OTAN

L’OTAN a accusé samedi l’armée russe de soutenir l’offensive lancée par les séparatistes dans l’est de l’Ukraine avec des missiles, des roquettes et des drones. Elle appelle Moscou à mettre fin à cet appui militaire alors qu’une attaque sur la ville de Marioupol, attribuée aux séparatistes pro-russes, a fait au moins 30 morts samedi. Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déploré la rapide escalade des combats et a fait état de l’offensive des séparatistes, avec l’aide de la Russie, dans les régions de Donetsk, Louhansk et Marioupol. «Il s’agit d’une remise en cause complète du cessez-le-feu», a-t-il estimé dans un communiqué. «Les troupes russes soutiennent cette offensive grâce à des structures de commandement et de contrôle, des systèmes de défense anti-aérienne dont des missiles sol-air, des drones, des batteries de lance-roquettes multiples et des systèmes électroniques», a-t-il ajouté. «J’appelle fermement la Russie à cesser son soutien militaire, politique et financier aux séparatistes, à cesser de déstabiliser l’Ukraine et à respecter ses engagements internationaux», a encore indiqué le secrétaire général.

L’Europe se mobilise
La Lettonie, qui assure la présidence tournante de l’Union européenne, a demandé une réunion d’urgence des ministres des Affaires étrangères de l’UE pour évaluer la situation. Le président du Conseil européen, le Polonais Donald Tusk, s’est entretenu au téléphone avec le président ukrainien Petro Porochenko sur les mesures que pourrait prendre la communauté internationale face à cette flambée de violence. «Une fois de plus, l’apaisement incite l’agresseur à des actes de violence croissante. Il est temps de fonder notre politique sur des faits objectifs et non sur des illusions», a estimé M. Tusk sur le réseau social Twitter.

Ban critique les séparatistes
Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a condamné fermement samedi les bombardements de Marioupol (sud-est de l’Ukraine) et a dénoncé les déclarations belliqueuses des séparatistes pro-russes. Selon son porte-parole, Ban condamne fermement les attaques à la roquette sur la ville de Marioupol qui ont fait des dizaines de victimes civiles. Il note que les roquettes semblent avoir été lancées de manière aveugle sur des zones civiles, ce qui constituerait une violation des lois humanitaires internationales. Ban dénonce également la rupture unilatérale du cessez-le-feu opéré hier par les dirigeants des séparatistes et en particulier leurs déclarations provocatrices revendiquant davantage de territoire (dans l’est de l’Ukraine), au mépris de leurs engagements pris dans le cadre des accords de Minsk. Ban demande instamment à tous les protagonistes de redoubler d’efforts pour réactiver les accords (de paix) de Minsk de septembre. La paix, l’intégrité territoriale et la stabilité de l’Ukraine, liées de manière indéfectible à celles de la région dans son ensemble, doivent être rétablies d’urgence, ajoute le communiqué de l’ONU. Le dirigeant de la république autoproclamée de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, a annoncé samedi le lancement d’une offensive contre le port stratégique de Marioupol. Les bombardements contre Marioupol ont fait 30 morts et plus de 90 blessés, selon des bilans encore provisoires. Personne ne les a revendiqués, mais les observateurs de l’OSCE ont assuré que les tirs provenaient de deux positions contrôlées par les séparatistes pro-russes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>