Tennis

Tennis/Tournoi ITF juniors Mehdi-Bouras : Les Italiens Gigante et Ricci sacrés

Les Italiens Matteo Gignante et Beatrice Ricci ont dominé les tableaux du simple (garçons et filles) du tournoi international ITF juniors «Mehdi Bouras», clôturé samedi, au Tennis club de Hydra (Alger). En finale garçons, Gignante a surclassé l’Espagnol Melgar Guerrero en deux sets (6-1, 6-0). «Je suis très heureux d’avoir remporté ce tournoi car il s’agit de mon premier sacre ITF de ma carrière. La semaine n’était pas facile car j’ai dû d’abord passer par les qualifications avant d’affronter les meilleurs dans le tableau final. En finale, j’estime avoir très bien joué. Je n’ai pas laissé beaucoup d’occasions à mon adversaire. Maintenant je vais me reposer un peu avant de reprendre les entraînements en vue du tournoi international de Ben Aknoun, dont le coup d’envoi sera donné demain (dimanche, ndlr)», a déclaré à l’APS, Gignante. Chez les filles, sa compatriote Ricci a bataillé pendant près trois heures avant de battre la Portugaise Matilde Jorge par deux sets à un (6-4, 0-6, 7-5). «La finale était très compliquée face à une joueuse solide. Lors du premier set, j’ai bataillé dur pour le remporter en dépit d’une farouche résistance .Le second set était à sens unique. Lors du troisième et dernier set, j’ai su gérer les jeux décisifs. Je suis très heureuse d’avoir remporté ce titre et je tiens à féliciter les organisateurs pour la bonne organisation», a indiqué à l’APS, la transalpine. En double, la finale des garçons a été remportée par le Portugais Tomas Luis et le Roumains Dragos Petre Popeanga, qui ont dominé la paire algérienne composée de Youcef Rihane et Samir Hamza Reguig sur le score 4-6 7-5 (10-6). Chez les filles, la Portugaise Matilde Jorge et sa coéquipière la Suissesse Leandra Vernocchi, ont remporté le tableau double après avoir battu les Ukrainiennes Eva Prokopenko et Katernya Rublevska, sur le score 6-2, 6-3. Le directeur technique national (DTN) de la Fédération algérienne de tennis (FAT), Mohamed Bouchabou, a estimé que le niveau technique de cette compétition était «très élevé». «Nous sommes très satisfaits du nombre de participants qui a frôlé la barre de 112 joueurs et joueuses, c’est très important pour nous. Déjà les tableaux des qualifications étaient complets et nous avons éprouvé des difficultés pour intégrer plus d’Algériens. Nous avons assisté à des matchs de haut niveau sur tous les plans’’, a estimé le DTN. Et d’enchaîner : «Concernant la participation des algériens, je pense que la chance n’était pas de notre côté cette fois après l’élimination de Youcef Rihane en quart de finale et d’Ines Bekrar en demi-finale face aux futurs vainqueurs des deux tableaux. Je pense que c’est un accident de parcours et ils vont se ressaisir lors des prochaines échéances». 112 joueurs et joueuses issue de vingt-trois (23) pays ont pris part à ce tournoi. Il s’agit de l’Algérie, du Maroc, de Madagascar, de l’Angleterre, du Liechtenstein, de la Namibie, du Portugal, de la Tunisie, du Mozambique, de la France, de la Roumanie, de la Suisse, de l’Espagne, de la Russie, des Seychelles, de l’Egypte, de l’Italie, du Kenya, de la Pologne, du Cameroun, de l’Ukraine, de l’Ile Maurice et de la Belgique. Ce tournoi était dédié à la mémoire de Mehdi Bouras, ancien joueur de l’équipe nationale juniors décédé en 2013 à l’âge de 24 ans. Il sera suivi par un autre tournoi international ITF juniors au Tennis club les Palmiers (Ben Aknoun, Alger) du 3 au 9 mars.