11.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
MONDE

Soudan : La période de transition prolongée de 14 mois

Les autorités soudanaises ont approuvé l’amendement du document constitutionnel pour la prolongation de la période de transition d’environ 14 mois, selon le journal officiel du pays.

En effet, le journal officiel soudanais a publié, lundi soir, le texte du document constitutionnel concernant la période de transition (amendée), après l’approbation du Conseil de souveraineté et du Conseil des ministres le 12 octobre. Les dispositions les plus importantes de l’amendement dans le document comprennent la prolongation de la période de transition, à compter d’une période de 39 mois, à partir de la date de la signature de l’Accord de paix de Juba pour le Soudan en octobre dernier. L’amendement prévoit, également, la formation du Conseil de souveraineté de 14 membres, dont 5 membres civils choisis par les  »Forces de la liberté et du changement ». Cinq autres membres choisis par la composante militaire et un membre choisi par consensus. Par ailleurs, trois membres seront choisis par les parties ayant signé l’Accord de paix de Juba pour le Soudan. Le 17 août 2019, le conseil militaire (dissous) et  »les Forces de la Déclaration de liberté et de changement » ont signé le document constitutionnel sur les structures et le partage du pouvoir pendant la période de transition, qui s’achève 39 mois après la date des élections. Durant laquelle, l’armée et les «forces de Déclaration de la liberté et du changement» partageraient le pouvoir. Il est à rappeler que le 3 octobre, un accord de paix historique entre le gouvernement de transition du Soudan et des groupes rebelles a été signé, lors d’une cérémonie à Juba, capitale du Soudan du Sud. Les structures du pouvoir de transition au Soudan comprennent trois conseils : le Conseil de la souveraineté, le Conseil des ministres et le Conseil législatif qui n’est pas encore formé. De fait, le Conseil souverain et le Conseil des ministres sont chargés d’approuver et ratifier les lois et les accords dans le pays.

Related posts

Après 30 ans : Le Soudan fait un pas crucial vers la démocratie

courrier

Syrie : l’ONU espère entamer les pourparlers de paix le 25 janvier

courrier

Séisme en Turquie : À Sanliurfa, « tout le monde a peur »

courrier

Diplomatie : Nouvel échange de prisonniers entre l’Iran et les Etats-Unis

courrier

Syrie : Nouvelle défaite pour les rebelles près de Damas

courrier

Mort de l’ambassadeur italien en RDC : Rome demande des comptes à l’ONU

courrier