Lavrov

SERGUEI LAVROV BIENTÔT À ALGER : Concertation entre l’Algérie et la Russie

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est attendu à Alger la semaine prochaine, dans le cadre d’une très ancienne tradition de concertation et de coordination entre l’Algérie et la Russie. La volonté commune des directions des deux pays de consacrer le caractère stratégique de leurs relations bilatérales a été systématiquement réaffirmée lors des dernières rencontres entre leurs chefs de diplomatie. De même, la convergence des vues et des positions sur les questions discutées lors des entretiens algéro-russes est également à chaque fois soulignée. C’est dans cet esprit que le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra s’était entretenu avec son homologue russe, Serguei Lavrov, en septembre dernier, en marge des travaux de la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU. Le ministre russe avait réitéré, à cette occasion, l’invitation adressée par le président Vladimir Poutine, au président Abdelmadjid Tebboune, pour visiter Moscou Cette fois encore, le caractère stratégique des relations bilatérales et la convergence de vues sur les questions internationales, vont marquer les entretiens de Serguei Lavrov avec Ramtane Lamamra, et également avec le président Abdelmadjid Tebboune. Le ministre russe va arriver à Alger, quelques jours après la visite d’Etat effectuée par le président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, en Algérie. La Russie, qui veut œuvrer au règlement du conflit israélo-palestinien, a reçu il y a quelques semaines, Mahmoud Abbas qui est allé à Moscou rencontrer son homologue Vladimir Poutine. Pour rappel, le 24 septembre, dans un discours prononcé devant l’Assemblée générale des Nations unies, le président palestinien a donné un an à l’occupation israélienne pour se retirer des territoires occupés en 1967. Moscou avait reçu aussi les organisations palestiniennes dans le même contexte. La Palestine, faut-il le rappeler, sera au centre du prochain Sommet arabe à Alger, qui verra le retour de la Syrie à la Ligue arabe, un point sur lequel dirigeants algériens et russes sont en parfait accord. Un autre dossier brûlant dans la région, et plus pressant, la Libye, va marquer la visite de Serguei Lavrov à Alger, à la veille de la tenue des élections dans ce pays, prévues pour le 24 décembre. La Russie est un acteur incontournable dans les questions internationales, du fait de sa position au sein du Conseil de sécurité de l’ONU. Ce rôle est évident particulièrement dans le processus de retour à la paix et à la stabilité en Libye, bien que la Russie n’ait aucune responsabilité dans le chaos provoqué en 2011 dans ce pays, par l’intervention de l’Otan. L’Algérie et la Russie ont participé aux deux conférences de Berlin sur la Libye. Sur le dossier du Sahara occidental, rappelons que l’ambassadeur russe adjoint à l’ONU, Dmitri Polyanskiy, avait réagi au vote au Conseil de sécurité portant prorogation du mandat de la Minurso, en relevant certaines « ambiguïtés » contenues dans le texte de la résolution qui « ne reflète pas la réalité objective de la colonisation au Sahara occidental ». Il avait déclaré que « la formule finale doit être acceptable à la fois pour les Marocains et les Sahraouis, et doit envisager l’autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le cadre des procédures et conformément aux objectifs et principes de la Charte des Nations unies». Peu de jours avant, le 21 octobre 2021, le représentant spécial du Président russe pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Mikhaïl Bogdanov avait reçu, à Moscou, une délégation du Front Polisario, en vue d’examiner les perspectives de règlement du conflit au Sahara occidental. Rappelons aussi que le deuxième Sommet Russie-Afrique aura lieu en 2022. Quant aux relations bilatérales entre l’Algérie et la Russie, elles sont excellentes. Notons qu’entre le 12 et le 20 novembre, les armées russe et algérienne ont effectué des exercices navals en Méditerranée entrant dans le cadre de la concrétisation de la coopération militaire algéro-russe au titre de l’exercice 2021.
M’hamed Rebah