CHENGRIHA 02

SAÏD CHENGRIHA DEPUIS LA 6E RÉGION MILITAIRE : « Le patriotisme requiert des actions sur le terrain »

Après quelques jours de « trêve », le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, le général de corps d’armée, Saïd Chengriha, reprend son bâton de pèlerin dans sa tournée effectuée chez les Régions militaires. Au-delà de s’enquérir de l’état-prêts opérationnels et au combat, le patron de l’ANP a appelé à retrousser les manches pour se mettre vite à la besogne, faute de quoi l’amour de la patrie, combien même il est de bonne foi, passerait pour un vain mot.

En effet, nous apprend le ministère de la Défense nationale dans un communiqué, dans la dynamique de ses visites d’inspection effectuées aux différentes Régions militaires pour le suivi de l’exécution du programme de préparation au combat 2021/2022, le chef d’état-major de l’ANP a entamé, hier, une visite de travail en 6e Région militaire, à Tamanrasset.
Après la cérémonie d’accueil protocolaire, le général de corps d’armée a fait la rencontre des cadres et personnels de cette Région, fort stratégique étant située sur la bande frontalière du Sud du pays qui est un lieu où pullulent toutes sortes de fléaux de criminalité organisées.
Dans une allocution diffusée par visioconférence à l’ensemble des unités de la Région, aux termes de laquelle Saïd Chengriha a souligné que croire en la patrie requiert des actions sur le terrain et non pas des paroles sans agir, et que le rendement effectif de l’homme reflète sa foi en ses valeurs et ses principes et en l’intérêt suprême de sa patrie. « Au sein de l’Armée nationale populaire, nous sommes convaincus que celui qui croit en sa patrie, croit nécessairement en les valeurs, qui prônent la sauvegarde et la protection de cette patrie », indique le MDN, précisant que le chef d’état-major a noté, par ailleurs, qu’ « avoir foi en la patrie requiert des actions, sur le terrain, et non pas des paroles. En effet, c’est le rendement du travail qui prouve la foi de l’homme en ses valeurs et principes et en l’intérêt suprême de sa patrie. »

Les attributs de puissance de l’ANP
À ce titre, poursuit le général de corps d’armée, « nous veillerons, au sein de l’Armée nationale populaire, à ce que cet attachement spirituel à la patrie soit concret et se traduise par des actions palpables sur le terrain. Pour ce faire, il est d’important de mobiliser les bonnes volontés, d’inculquer l’amour du travail sincère et dévoué dans les rangs des personnels de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, et d’assurer la répartition rationnelle des rôles et des efforts pour atteindre les objectifs tracés, s’inscrivant en droite ligne des objectifs suprêmes du pays».
En outre, il a mis l’accent sur les attributs de puissance de l’Armée nationale populaire, qui constituent une exigence et un impératif inéluctables afin que l’Algérie demeure forte, unie, sauvegardée et triomphe de ses ennemis. Il dira à ce titre que « disposer des attributs de puissance doit être une exigence pour l’ANP, afin que l’Algérie demeure, sous la conduite de Monsieur le président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, forte, unie, et sauvegardée et triomphe sur ses ennemis, grâce à son attachement et sa foi inaliénable en ses fondements nationaux et principes immuables.
Dans ce sens, « nous tenons à l’exécution totale, par les unités du corps de bataille, des programmes de préparation au combat, en veillant, à travers cette démarche judicieuse, à conférer à leurs contenus, non seulement l’objectivité et la rationalité requises, mais également l’aspect visionnaire. De même, nous veillons à ce que la sacralisation du travail, la persévérance et l’ambition soient le moyen le plus approprié pour la concrétisation de ces programmes», conclut Chengriha.
Farid G.