Ligue 1 USMA-MCA

Sa valeur marchande est estimée à 87,75 millions d’euros : Le championnat algérien le 5e le plus cher en Afrique

La ligue 1 algérienne de football pointe à la cinquième place au classement des championnats les plus chers en Afrique, selon le célèbre site spécialisé dans les statistiques, ‘’Transferts Market’’. Notre championnat vaut 87,75 millions d’euros, avec la particularité d’être la compétition qui compte le moins de joueurs étrangers, par rapport celles du continent noir, et ce, avec un taux de 4,5% du nombre global des joueurs exerçant dans le championnat algérien, selon la même source.
Pour les spécialistes, la valeur marchande de l’élite algérienne est appelée à encore reculer dès la saison prochaine. Et pour cause, plusieurs joueurs, notamment les mieux côtés, s’apprêtent à quitter le championnat national pour aller monnayer leur talent ailleurs, notamment en Tunisie et dans les pays du Golfe. Cet exode massif tttendu dès le prochain mercato estival est surtout motivé par la crise financière secouant la quasi-totalité des clubs de l’élite. D’ailleurs, ils sont nombreux les pensionnaires de la Ligue 1 à trouver des difficultés pour honorer leurs engagements avec leurs joueurs. Certains clubs sont tout simplement en situation de cessation de paiement, après s’être montrés incapables de verser les salaires de leurs protégés depuis sept mois ou même plus. Ce n’est pas tout, puisque les démêlées financières des clubs poussent leurs responsables à songer d’ores et déjà à réduire sensiblement les mensualités de leurs joueurs dès la saison prochaine. Une raison supplémentaire pour les sociétaires actuels de la Ligue 1 de fuir le championnat algérien à la recherche de meilleurs avantages sur le plan financier, eux qui sont habitués à percevoir de gros salaires, sans pour autant les justifier sur le terrain au regard des copies très modestes rendues dans les différents stades algériens.
Pour revenir au classement les plus chers championnats en Afrique, il y a lieu de souligner que la palme d’or revient au championnat sud- africain avec 126,60 millions d’euros, suivi par celui de l’Egypte avec 123,68 ME, puis du Maroc qui coûte 111,15 ME, arrive ensuite le championnat tunisien à la quatrième place avec 102,20 ME. Le championnat ghanéen pointe à la sixième place derrière celui algérien avec 26,83 ME, alors que celui du Nigeria est septième et dernier dans ce tableau ne valant que 200.000 euros.
H. S.