Abdelbaki Benziane

REPRISE DES COURS UNIVERSITAIRES, ENSEIGNEMENT À DISTANCE ET SITUATION SANITAIRE : Les précisions du ministre Benziane

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, est revenu, hier, sur la question de la rentrée universitaire pour apporter plus de précisions et de démentir des rumeurs ayant circulé ces derniers jours quant à l’annulation de la méthode d’enseignement par présence. Selon le ministre, l’enseignement en salle de cours en présence des étudiants n’a pas été et ne sera pas annulé cette année, contrairement à ce qui a été dit ça et là. Benziane a poursuivi dans ce sens en affirmant que la reprise normale des cours reste liée à l’évolution de la situation sanitaire marquée par la propagation du Covid-19, rappelant que la reprise des activités pédagogiques à distance sera entamée à compter du dimanche prochain. S’agissant des présentations de mémoires pour les étudiants en master ainsi que les thèses pour les étudiants en doctorat outre les travaux de qualification, se feront, selon toujours le ministre, le 1er septembre prochain. La même échéance a été fixée pour la reprise de l’organisation des examens par présence pour les spécialités ayant avancé dans le programme à condition de ne pas dépasser, comme première étape, le nombre de 30 étudiants pour chaque spécialité jusqu’à ce que cette démarche soit reprise de manière graduelle dans toutes les universités selon la situation sanitaire dans chaque wilaya. Pour rappel, le Mers avait adressé une note à toutes les universités les appelant à attendre l’accord et l’appréciation du président de la République en ce qui concerne l’application de toutes les dispositions et protocoles arrêtées pour assurer une reprise universitaire sans risques. Le ministre Abdelbaki Benziane avait déclaré que la situation inédite que traverse le pays en raison du Coronavirus a réécrit les règles de plusieurs sphères, notamment celle de l’Enseignement. Le ministère est donc dans l’obligation d’opter vers d’autres méthodes telles que l’enseignement à distance pour achever l’année universitaire 2019/2020. Il avait indiqué que la reprise des activités pédagogiques pourra se faire par le biais de cette méthode d’enseignement imposée par la pandémie. Il avait, d’autre part, précisé que la majorité des établissements d’enseignement supérieur ont connu une progression notable dans leur programme des cours. Ces derniers avaient achevé entre 50 voire 65 %; des programmes des différentes matières, et ce; juste avant l’arrêt de cours qui a eu lieu le 12 mars. Benziane avait souligné par la suite que l’enseignement par distance; a permis d’accomplir pas moins de 80 % de la partie restante des programmes qui n’ont pas pu avoir lieu suite à l’arrêt subit des cours. Outre ces accomplissements; le ministre avait révélé que le Mers a organisé plus de 6 000 soutenances de fin d’études de master et des thèses de doctorat. Il a affirmé par ailleurs que ces dernières se sont déroulées dans les meilleures conditions; en effet, elles étaient soit fermées, soit à distance.
Ania Nait Chalal

COMMISSION DES ŒUVRES SOCIALES DE L’ÉDUCATION
Le mandat prolongé de nouveau
Le ministre de l’Éducation nationale, Mohamed Ouadjaout, a signé hier, une décision portant sur une seconde prolongation du mandat de la commission chargée de la gestion des œuvres sociales, et ce jusqu’au 31 décembre de l’année en cours. La signature de cette décision permettra de poursuivre l’étude des dossiers de plus de 540 000 travailleurs fonctionnaires du secteur de l’éducation. Ouadjaout a instruit les membres de cette commission d’élaborer le bilan moral et financier pour le soumettre au MEN dans les plus proches délais. À rappeler que cette démarche intervient pour répondre aux revendications des syndicats du secteur afin de lever le gel sur plusieurs dossiers notamment du logement et des véhicules ou encore du tourisme restés en suspens pendant plusieurs mois.
Ania N. C.