réalisation de puits en algérie

Renforcement de l’AEP à Souk-Ahras : Lancement d’un plan d’urgence pour la réalisation de 17 puits

Un plan d’urgence portant réalisation de 17 puits destinés à renforcer l’approvisionnement en eau potable dans la wilaya de Souk-Ahras a été lancé au début de l’année en cours, a-t-on appris lundi auprès des services de la wilaya. Deux (2) puits profonds parmi ce nombre global du plan d’urgence ont été déjà réalisés, a indiqué la même source, soulignant que ces infrastructures sont d’un débit de 50 litres /seconde, soit une moyenne de 4.000 m3/ jour, au profit des habitants des commune de Taoura.
Les services des ressources en eau ont également relevé que trois (3) forages d’un débit de 26 litres /seconde, devant totaliser une moyenne quotidienne de 1.980 m3, ont été réservés pour la zone de Koudrane relevant de la localité de M’daourouch, tandis que le reste est octroyé aux habitants des communes de Tergualet, Heddada, Aïn-Zana, d’Ouled-Moumene et Sidi-Fredj. Au cours des deux années précédentes, a indiqué la même source, 8 puits profonds visant à améliorer la distribution de l’alimentation en eau potable (AEP), dans les localités de Khedara, Aïn-Zana, Aïn-Soulrane et de M’daourouch, ont été réalisés en plus de l’installation de 150.000 mètres linéaires de conduites à travers 12 communes, ajoutant que ces ouvrages hydrauliques sont destinés à l’approvisionnement en cette ressource vitale la population des communes et des mechtas situées loin des barrages, à l’image des localités de Bir-Bouhouche, d’Oum-El-Adhaim, Merahna, de Heddada et Sidi-Fredj. Les eaux souterraines dans cette wilaya frontalière qui dispose de plus de 90 puits, se trouvant entre les communes d’Ouillan et de Bir Bouhouche en passant par la ville de Taoura, contribuent de «manière efficace» à l’alimentation en eau potable des habitants de l’ensemble des communes de la région, a souligné la même source. Les capacités d’AEP dans la wilaya ont été soutenues récemment par la réalisation de dix nouveaux réservoirs d’un volume global de 3.600m3 répartis entre l’ouvrage de M’daourouch (1.000 m3), d’Oum-El-Adhaim (500 m3), de Taoura (500 m3), d’Aïn-Zana (300 m3), selon la même source. La wilaya de Souk-Ahras compte plusieurs barrages d’une capacité globale de 419 millions m3, dont 2 sont entrés en service. Ce volume a augmenté à 45 millions m3 après les récentes chutes de pluie, a-t-on noté.