santép4

RENCONTRES RÉGIONALES SUR LA RÉFORME DE LA SANTÉ : Les rapports remis au ministère avant le 20 octobre

Les professionnels de la santé sont invités à entamer leurs rencontres régionales sur les réformes dans le secteur de la Santé, pour établir des rapports et propositions et les finaliser cette semaine afin de les rendre, au plus tard, le 20 octobre prochain au ministère de la Santé.

En effet, dans le cadre du projet de la relance du système de santé, le ministère de la Santé a instruit les partenaires sociaux d’entamer les concertations régionales pour discuter du système de santé et l’application des textes de loi sanitaire 18/11 avant les assises nationales prévues avant la fin de l’année en cours. Du coup et selon une note de la Direction de la santé d’Alger envoyée aux syndicats concernant les rencontres des wilayas et régionales, tenues respectivement entre le 20 septembre et le 10 octobre en cours et les 16 et 17 octobre prochain « les rapports des ateliers des rencontres régionales seront établis par les présidents et rapporteurs de chaque atelier, et seront transmis au plus tard le 20 octobre 2021 au niveau du ministère de la Santé en préparation de la rencontre nationale », lit-on dans le document de la DSP d’Alger. Abderrahmane Benbouzid estime que «le système de santé en Algérie doit être revu pour parvenir à une justice sociale plus efficace et solutionner les dysfonctionnements et les erreurs d’autant plus que la population a connu un saut démographique important ». Le département de Benbouzid compte organiser une rencontre nationale le mois de novembre prochain «pour faire un diagnostic précis de la situation sanitaire actuelle et proposer des solutions pratiques et applicables sur le terrain». Pour le président de la Société algérienne de médecine générale, Abdelkader Tafat, «le débat sur la réforme du système de santé est l’occasion pour nous de développer cette capacité d’innovation qui nous fait tant défaut afin de parvenir ensemble à un projet concret d’amélioration, de rationalisation, et de hiérarchisation des soins à travers une formation médicale initiale et continue adaptée pour une meilleure prise en charge de nos patients centrée sur les soins de base », a-t-il déclaré.
Pour rappel, ces Assises annoncées par Abderrahmane Benbouzid, viennent en prévision de la tenue des Assises nationales sur le secteur de la Santé, révélées il y a quelques jours par le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, en réponse aux préoccupations et questions des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors du débat du Plan d’action du gouvernement, où il a indiqué que ces assises nationales envisagées sur instruction du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, seront une « halte majeure et décisive pour un diagnostic précis de la situation sanitaire en Algérie, lesquelles devront donner lieu à des solutions pratiques et applicables sur le terrain ». Dans le même contexte, il a révélé la volonté du Gouvernement d’ engager, dans les plus brefs délais, une révision de l’ensemble du système de santé en procédant à une réforme profonde et globale basée principalement sur la révision de la carte sanitaire à travers l’adoption de nouvelles normes qui prennent en compte les besoins réels de chaque région, sur la base d’un diagnostic précis et de données objectives ».
Sarah Oubraham