RND

PROMESSE DE SON SG, TAYEB ZITOUNI : Le RND mettrait fin aux privilèges des députés

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni, a pris engagement populaire de réviser les primes et les avantages accordés aux députés s’il remportait la majorité dans la nouvelle Assemblée populaire nationale. En effet, lors d’un rassemblement populaire organisé à Oran, Zitouni, déclare qu’il est « inadmissible » que les députés bénéficient des avantages et primes ainsi qu’un salaire fixe et d’une immunité sans qu’ils accomplissent leur travail législatif. Citant que certains d’entre eux « n’assistent même pas aux audiences consacrées pour les débats à l’APN. Ajoutant, qu’au cas où son parti remporte la majorité dans cette APN, le même processus sera appliqué concernant la retraite des cadres d’État, «  il faut revoir la loi qui permet à cette catégorie de bénéficier d’un salaire de ministre à vie après un travail de 10 ans ou même pas, en comparant avec un simple employé dont le salaire est faible, c’est de l’injustice » affirme-t-il. Dans un autre registre, Zitouni a dénoncé la tentative d’envahir la scène politique par les candidats indépendants, indiquant que la politique n’est exercée que par les politiciens, car ils sont conscients politiquement et appartiennent à des partis qui ont de vrais programmes, contrairement à ceux qui portent que des diplômes, car cela dit-il n’est pas pas suffisant pour la législation, la supervision et l’évaluation du niveau des dangers. Également, le SG du RND a critiqué la fragilité de la classe politique en la qualifiant
d’ « absurde » , se référant à la récente guerre de mots entre le chef du mouvement El Binaâ, Abdelkader Bengrina et le secrétaire général du Front de libération nationale, Abu al-Fadl Baaji, disant : qu’« il existe toujours des politiciens qui s’accusent pour gagner des sièges à l’Assemblée populaire nationale ». Ajoutant, « nous, en tant que rassemblement, disons au pôle national de s’organiser en pôle fort avec nos partenaires les islamistes et avec les démocrates, et même avec les boycotteurs des législatives, car il y en a beaucoup parmi eux ceux qui aiment le bien pour la patrie ». Dans un autre contexte, Zitouni a promis une véritable révolution dans l’économie s’il remportait la majorité, car selon lui « le parti a de très nombreux experts et jeunes qui proposeraient des projets prometteurs ». Dans le secteur de la santé, le RND mobilisera selon son programme, ses députés pour asseoir la «  décentralisation de la décision en confiant aux directeurs des hôpitaux la responsabilité d’améliorer l’organisation, la qualité des soins, l’hygiène et l’accueil ».Il s’agit aussi d’officialiser et d’encadrer le travail des opérateurs privés, notamment en matière d’assurance maladie, tout en associant le citoyen en tant que partie prenante dans le processus d’évaluation et de contrôle de la qualité des soins.
S. Oubraham