concourp4

ORGANISATION DES CONCOURS DE RECRUTEMENT ET PROMOTIONS AUX GRADES : La Fonction publique fixe un dernier délai

La Direction générale de la Fonction publique a fixé la date du 10 juin pour la clôture de toutes les opérations de recrutement et de promotions aux grades au titre de l’année 2020 dans les différents secteurs à l’instar de ceux de l’Éducation et de la Santé. La même direction a appelé, en outre, à accélérer le processus de dépôt des décisions relatives à l’ouverture des examens professionnels pour les postes disponibles cette année. Dans une circulaire adressée aux inspections de wilayas, la direction générale de la Fonction publique a précisé que conformément aux dispositions de l’article 7 du décret exécutif 12-194 qui détermine les modalités d’organisation des concours et examens professionnels dans les administrations et les institutions étatiques, il a été fixé un délai de 5 mois au maximum pour la finalisation des opérations de recrutements et ce à compter de la date d’obtention de l’accord de conformité par les services de la Fonction publique.
Et comme le 24 décembre 2020 a été fixé comme date limite pour le dépôt des décisions relatives à l’ouverture des examens professionnels pour le recrutement au titre de l’année 2020 et ce pour l’exploitation des postes vacants ou ceux ayant été libérés au titre de la même année, il a été ainsi décidé que le 10 juin prochain soit le dernier délai pour la finalisation des opérations de recrutement et de promotion au titre de l’année 2020, explique le même département.
Dans sa correspondance, la direction générale de la Fonction publique a, également, exhorté toutes les administrations et institutions publiques non concernées par le gel des recrutements, telles que la Santé, l’Éducation et autres, ainsi que celles dont la situation financière est délivrée pour l’année 2021, à la nécessité d’accélérer le dépôt des décisions d’ouverture des concours de recrutement et des examens professionnels prévus au cours de cette année.
Il est essentiel de noter que de nombreuses administrations étatiques, en particulier celles qui sont concernées par le gel des opérations de recrutement, disposent de plusieurs postes budgétaires vacants en raison de décès, de départ à la retraite ou de démission. Cependant, ces postes ne sont pas exploités dans les délais fixés, ce qui les expose à la fermeture ou à la disparition privant ainsi l’administration en question du renforcement de ses capacités humaines d’une part, et d’un nombre important de jeunes aspirant à un emploi, d’autre part.
Ania Nait Chalal