CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v80), quality = 75

PRÈS DE CINQ QUINTAUX DE COCAÏNE REPECHES AU LARGE D’ARZEW : La piste des réseaux du Makhzen et du Mossad n’est pas à écarter

Une quantité de près de cinq quintaux de cocaïne (490 kilogrammes) a été récupérée au large d’Arzew par une unité des Garde-côtes de la façade maritime Ouest, avons-nous appris de sources concordantes. Cette information confirme encore une fois que l’Algérie est visée par un plan de déstabilisation qui vise sa jeunesse et son économie.

En effet, depuis plusieurs années, le Maroc a toujours exploité les réseaux maffieux, pour convoyer des armes, durant la décennie noire aux groupes terroristes, et de quantités considérables de drogues.
Force est de constater que depuis la normalisation des relations diplomatiques de ce voisin belliqueux avec l’entité sioniste, cette guerre s’est exacerbée. Il y a quelques jours, un communiqué de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT), faisait état de la saisie d’une quantité de plus de 25 tonnes de résine de cannabis que tentaient d’introduire en Algérie les réseaux de narcotrafic, ces quatre derniers mois. Cette quantité, industrielle, laisse supposer que c’est un véritable complot contre l’Algérie qui a été déjoué par les services de sécurité.
On voit mal comment d’aussi importantes quantités de drogues soient acheminées de leur lieu de production, la région de Ketama, pour être expédiées vers l’Algérie sans  susciter une réaction des services de la police marocaine. « Au total, 25 206,589 kg de résine de cannabis ont été saisis durant les quatre premiers mois de l’année 2021, dont 45,50% dans la région Ouest du pays », a précisé l’Office dans son rapport, se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (Gendarmerie nationale, DGSN et Douanes).
Et dans sa tentative de déstabilisation de l’Algérie, le Maroc multiplie les moyens puisque, outre la résine de cannabis, les services de sécurité réalisent des saisies importantes de psychotropes et de drogue dures lors des opérations de recherches et d’interception qu’ils réalisent au niveau des frontières Ouest.
Il y a quelques jours, une grande quantité de résine de cannabis pure a été saisie par les éléments de la sûreté de wilaya d’Oran. Cette quantité, d’une grande valeur marchande devait être coupée avec d’autres intrants avant d’être vendue au détail ce qui laisse deviner les sommes colossales que génère ce trafic.

Le Maroc, qui a rompu, unilatéralement, le cessez-le-feu avec le front
Polisario au mois de novembre dernier et qui a normalisé ses relations avec l’entité sioniste est en train d’essuyer des échecs sur le plan diplomatique. C’est ce qui explique ses provocations à l’égard de son voisin de l’Est et la sale guerre qu’il lui mène. Il y a environ, un mois, le Makhzen, sous couvert d’une opération de promotion touristique de l’Est du pays, n’a pas hésité à convoyer des tours operators israéliens vers les frontières nord –est avec l’Algérie pour les laisser s’adonner à des actes de provocation à quelques mètres des territoires algériens. L’affaire des colis de cocaïne découverts par les pêcheurs au large d’Arzew s’inscrit dans les tentatives vaines du Maroc de déstabiliser l’Algérie. La vigilance est d’ailleurs préconisée car les coups bas de ce voisin encombrant pourraient s’exacerber à l’avenir et prendre d’autres formes.
Slimane B.