Tahkout, Sellal et Ouyahia

PEINE RÉDUITE À 5 ANS POUR SELLAL ET OUYAHIA : Tahkout condamné à 14 ans de prison ferme

Le verdict du procès en appel dans l’affaire de l’homme d’affaires, Mahieddine Tahkout a été rendu, hier, par la Cour d’Alger. À relever, dans ce jugement, la réduction des peines pour les deux ex-Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Ahmed Ouyahia, lesquels ont écopé chacun de cinq ans de prison ferme alors qu’ils étaient condamnés en première instance à 10 ans de prison ferme. S’agissant du principal accusé, Mahieddine Tahkout, il a été condamné à 14 ans de prison ferme alors qu’il avait écopé, juillet dernier, de 14 ans de réclusion. Inculpés également dans la même affaire de corruption, les anciens ministres du gouvernement, Youcef Yousfi et Ammar Ghoul, ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis, alors que le juge de l’audience de la Cour d’Alger a prononcé l’acquittement pour l’autre ancien ministre Abdelghani Zaâlane. Quant aux membres de la famille Tahkout, la même juridiction a rendu une peine de cinq ans de prison ferme, dont trois ans de réclusion, à l’encontre de Rachid Tahkout, et 18 mois de prison avec sursis à l’encontre de Hamid et Bilal Tahkout. Nacer Tahkout, quant à lui, a écopé d’une année de prison avec sursis. Lors du prononcé du verdict, l’ancien wali de Skikda, le dénommé Fawzi Belhocine, a écopé de 18 mois de prison avec sursis. Il convient de rappeler qu’en première instance, dont le verdict a été rendu juillet écoulé, le tribunal de Sidi M’hamed avait condamné Mahieddine Tahkout, poursuivi pour plusieurs affaires inhérentes à la corruption, à une peine de 16 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 8 000 000 DA. Le même tribunal avait également condamné Ouyahia et Sellal à une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende de 500 000 DA d’amende chacun. L’ancien ministre de l’Industrie, Abdeslam Bouchouareb, au demeurant en état de fuite, a été condamné, par contumace, à 20 ans de prison ferme assortie d’une amende de 2 000 000 DA. Aussi, faut-il le rappeler, dans le verdict rendu en première instance, Youcef Yousfi et l’ancien wali Faouzi Belhocine avaient écopé de 2 ans de prison ferme chacun. Quant à lui, Ghoul avait été condamné à 3 ans de prison ferme, tandis que Zaâlane, il avait été acquitté des accusations retenues contre lui.
F. G.