taxip5

PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS IMPACTÉS PAR LA PANDÉMIE : Un recensement général en projet

Face à l’épidémie du coronavirus et les mesures de confinement qui se prolongent dans le pays, beaucoup d’Algériens s’interrogent sur leurs emplois et s’inquiètent pour leur pouvoir d’achat.

Pour y répondre, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que l’État prendra en charge les industriels et les commerçants ayant enregistré des pertes en raison de la pandémie du covid-19, ainsi que toute personne ayant perdu sa source de revenu du fait de cette pandémie. « Nous disposons de moyens d’évaluation et de contrôle. Nous prendrons en charge toute personne ayant perdu sa source de revenu, notamment les journaliers », a fait savoir le Président lors de l’entrevue périodique accordée aux responsables des médias nationaux.
Faisant état d’instructions données afin de procéder à « un véritable recensement des personnes touchées », le président Tebboune déplore, par ailleurs, l’absence de statistiques précises concernant l’économie nationale. Il dira, à cet égard, «nous avons des statistiques qui concernent 50 % uniquement de l’économie, à savoir les chiffres du circuit passant par le réseau bancaire et les services de Douanes ». Le président de la République a déploré en outre l’absence de statistiques précises concernant le secteur privé qui emploie un total de 1,5 million de travailleurs. Concernant les industriels et les commerçants ayant enregistré des pertes importantes du fait de la pandémie, le président Tebboune a rappelé que « le gouvernement s’attelle à l’examen d’une politique bien ficelée pour les aider », citant entre autres procédures de soutien adoptées, l’allègement des impôts.

Le rapport du ministère du Travail
Une réunion consultative s’est tenue, la semaine passée, au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale avec les organisations professionnelles et patronales et le ministre du secteur Acheuk Youcef Chawki, pour «évaluer et contenir l’impact économique de la pandémie du Covid-19». Alors que l’Exécutif craint la panne économique, le ministre du Travail a appelé à réfléchir ensemble aux mesures à prendre pour sauvegarder les entreprises et les postes d’emploi. « Cette réunion est une occasion d’échanger les points de vues et de discuter des différentes propositions sur les moyens de surmonter l’impact économique provoqué par la propagation de cette pandémie mondiale, en vue de prendre des mesures permettant le maintien de l’outil de production, la continuité de l’activité économique ainsi que la sauvegarde des emplois », a estimé Acheuk Youcef Chawki. De leur côté, les organisations professionnelles et patronales ont exposé leurs suggestions et donné leurs avis pour maintenir l’activité économique et protéger les emplois dans ce contexte de crise sanitaire inédite dans le pays.
Les partenaires sociaux ont exprimé également leurs inquiétudes concernant les mécanismes et mesures à prendre dans les entreprises pour éviter une récession. Cette réunion intervient au lendemain de l’appel du Premier ministre Abdelaziz Djerad à mener des consultations avec les syndicats professionnels et les organisations patronales activant dans le secteur économique afin de faire le point, au niveau de chaque secteur d’activité, sur l’impact de la crise sanitaire sur la situation financière et de l’emploi des entreprises.
Hamid Mecheri