MC Oran : L’étau se resserre autour du président Belhadj

Le MC Oran, qui ambitionnait de terminer le championnat sur le podium, devra cravacher dur pour se maintenir en Ligue 1 Mobilis vu sa situation actuelle au bas du classement. Défait à Magra par le CA Bordj Bou-Arreridj (3-1), dans un match déroulé à huis clos et entrant dans le cadre de la 16e journée, le MCO aura raté son départ de la deuxième partie de la saison sur laquelle tous ses supporters misent énormément pour enclencher la résurrection. À l’issue de ce match, l’entraineur Omar Belatoui, plus que jamais sous pression, a justifié la défaite, la sixième cette saison, par les conditions difficiles dans lesquelles s’est effectué le déplacement des siens vers la wilaya de M’sila. Il faisait allusion aux 14 heures de route faites par la délégation de son club à cause notamment des pannes à répétition de son bus, non sans causer une énorme fatigue aux joueurs. Un alibi, certes objectif, mais qui ne peut à lui seul justifier l’état dégradé régnant dans la maison du vieux club de la capitale de l’Ouest menaçant sérieusement son avenir parmi l’élite. Cette situation a même interpellé le wali, Mouloud Cherifi, qui s’implique davantage dans la gestion du club, en n’hésitant pas à lui accorder des aides financières dans le but de le mettre sur le chemin droit. Rien que pour la précédente période, les autorités de la wilaya ont débloqué 21 millions de dinars au profit de la trésorerie des «Hamraoua», suivis de 5 millions en fin de semaine, comme précisé par la cellule de communication de cette structure. Seulement, les efforts de ces autorités ne sont, jusque-là, pas récompensées. Raison pour laquelle le wali a proposé récemment au président du MCO, Ahmed Belhadj, les services de l’ancien international, Si Tahar Cherif El-Ouezzani, pour l’aider à hisser le club vers le haut. Mais la proposition du chef de l’exécutif est restée sans suite, malgré l’engagement du boss mouloudéen à la concrétiser sur le terrain après une réunion ayant regroupé les trois hommes il y a une dizaine de jours. Dans la foulée, l’étau se resserre autour Belhadj, déjà boudé par ses pairs du Conseil d’administration depuis plus de deux années, et qui risque d’être «lâché» par le wali, d’autant que ce dernier ambitionne à redonner au «Mouloudia» son lustre d’antan avant le grand évènement sportif qu’Oran s’apprête à organiser en 2021, à savoir la 19e édition des Jeux méditerranéens, selon ses dires. Mais pour l’heure, le plan envisagé par le chef de l’exécutif est faussé par les interminables problèmes du club ayant fini par mettre en danger son avenir parmi l’élite. L’hiver du MCO s’annonce même chaud cette année.

Hyproc Arzew nouveau partenaire
L’Entreprise nationale du transport maritime des hydrocarbures (Hyproc Arzew) a signé hier un contrat de partenariat avec le MC Oran, ont annoncé samedi les services de la wilaya d’Oran. Un accord dans ce sens a été trouvé samedi lors d’une réunion tenue au siège de la wilaya à laquelle ont pris part les responsables de cette filiale de Sonatrach, a précisé la même source, ajoutant que la signature du contrat aura lieu au niveau du siège de l’entreprise «Aval» à Oran en présence du premier responsable d’Hyproc, ainsi que les membres du Conseil d’administration du club de la capitale de l’Ouest du pays.
Ce contrat de partenariat, longtemps réclamé par la famille mouloudéenne, va devoir mettre fin aux interminables problèmes financiers des Hamraoua, qui traversent une situation critique en championnat. Il y a quelques semaines, des centaines de supporters du Mouloudia, inquiets pour l’avenir de leur club dans la cour des grands, avaient organisé un sit-in devant le siège de la wilaya pour réclamer aux autorités locales leur intervention en cherchant un partenaire fiable à leur club comme c’est le cas pour certaines autres formations de l’élite.
Selon le communiqué de la wilaya, l’arrivée au MCO d’Hyproc Arzew, s’inscrit dans le cadre de «l’accompagnement des pouvoirs publics aux clubs de l’élite». «Ce contrat devrait permettre au MCO de se hisser et réaliser des résultats à la mesure des ambitions de ce prestigieux club et son histoire», lit-on encore.