eaux traitées

Mascara : Production de 51 000 m3 d’eaux traitées par jour

La quantité d’eaux traitées au niveau des stations d’épuration de la wilaya de Mascara est estimée à 51.000 mètres cubes/jour, a-t-on appris de la directrice de l’unité de wilaya de l’Office national d’assainissement (ONA).

«La wilaya de Mascara dispose actuellement de 20 stations d’épuration des eaux usées d’une capacité de traitement de 51 000 m3/jour, dont une grande partie est destinée à l’irrigation agricole, tandis que le reste est déversé dans les oueds pour des raisons d’organisation ayant un impact écologique», a indiqué, à l’APS, Malika Meghaiz. La responsable a annoncé la réception prochaine de la STEP de la commune de Mohammadia, dont les travaux de réalisation ont atteint un taux d’avancement de 95% et qui devra produire dés le début du deuxième semestre de l’année en cours, 14 000 m3 par jour destinés à l’irrigation de certaines récoltes du périmètre agricole de Hebra. Elle a indiqué, par ailleurs, que la station d’épuration des eaux usées de Gouaier produit 13 000 m3 d’eaux traitées par jour, dirigées actuellement vers l’oued pour absence d’une association d’utilisateurs des eaux traitées comme le stipule la loi. Mme Meghaiz a fait savoir que l’ONA œuvre, en collaboration avec la direction des Services agricoles, à la création d’une association pour éviter la perte de quantités importantes d’eaux dans la nature au lieu de leur utilisation pour l’irrigation de certaines récoltes suivant un cahier de charges fixant les cultures, qui sont autorisées à être irriguées en eaux traitées. Un groupe d’agriculteurs ont sollicité dernièrement la réhabilitation du périmètre agricole de Gouaier dans la commune de Mascara, qui connait une régression du rendement et une faible exploitation en raison de la sécheresse et de l’incapacité de foncer des puits et de bénéficier des eaux usées traitées au niveau de la station STEP la plus proche. Selon des déclarations des agriculteurs exploitant des terres agricoles au périmètre de Gouaier, d’importantes quantités d’eaux usées traitées au niveau de la STEP gérée par l’Office national d’assainissement sont jetées dans l’oued, alors qu’elles se sont proposées à prendre en charge les coûts de réfection des canalisations du périmètre irrigué endommagées pour pouvoir exploiter ces eaux traitées dans l’irrigation, voyant ainsi leurs revendications non satisfaites. Pour sa part, le directeur des Services agricoles de la wilaya, Dellali Benaouda, a expliqué que la situation du périmètre agricole de Gouaier s’étendant sur une superficie de 455 hectares est tributaire des résultats d’analyses des eaux traitées qui détermineront s’ils pourront être exploités dans l’irrigation des récoltes agricoles.