«Lik Llya ya ‘lmouloudia»

Par Hafidh A. Settar

Formule populaire quasi intraduisible Outre-Mer mais qui pourrait se rapprocher du tiki taka culé du grand Barça, si l’on veut- renvoie aux prestations du Mouloudia d’Alger dans ses années fastes de la fin des années 70.
Quand le Doyen couvait des artistes en 3…B. Pas «des pieds de chèvres»
La formule depuis, est volée au foot. On peut la retrouver partout. Et immanquablement dans le créneau qui marche si fort céans- Après le square Port-Saïd et l’import- import, bien sûr-la politique.
Dans ce concert, le match le plus palpitant de l’heure se joue entre (Mes)Si Ahmed et (Mes) Si Amar. Des artistes de la balle- et accessoirement du yo-yo- qui filent droit au but, usant et abusant des unes –deux haletantes.
Et l’opposition dans tout cela ? Quoi, l’opposition ? Mais elle conteste des gradins et le hors-jeu infligé par l’arbitre de la partie et son carton rouge pour… contestation.
H. A. S.