Conseil des ministres

LES LÉGISLATIVES, LA CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA COVID-19 ET LE MOIS DE RAMADHAN : Trois dossiers à l’examen du Conseil des ministres aujourd’hui

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, présidera, aujourd’hui, une réunion du Conseil des ministres, ont annoncé, hier, les services de la Présidence. Cette réunion sera consacrée aux préparatifs en cours pour les législatives anticipées du 12 juin, la campagne de vaccination contre la Covid-19, le mois sacré de Ramadhan et des exposés de ministres sur des projets importants dans les secteurs des Travaux publics et du Transport. Lors du dernier Conseil des ministres, parmi les questions abordées, le rendez-vous des législatives, à propos duquel le président de la République avait mis l’accent sur « la nécessité de mettre tous les moyens financiers et matériels à la disposition de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) pour lui permettre », selon le communiqué, de « s’acquitter de ses missions dans les meilleures conditions ». Il avait instruit les services compétents « de prendre toutes les dispositions administratives et financières relatives à l’appui et à l’encouragement de la participation des jeunes » au scrutin législatif, « pour concrétiser des élections démocratiques qui traduisent le véritable changement » indique la même source. Lors de ce conseil des ministres, il a été décidé d’ « assurer la gratuité des salles, des affiches publicitaires et de leur impression » au profit des jeunes candidats et de « charger les services des walis » de créer un mécanisme administratif adéquat. Concernant les préparatifs pour le mois sacré, lors du dernier conseil des ministres, le président Tebboune avait chargé le gouvernement de poursuivre les préparatifs nécessaires » insistant particulièrement sur « la nécessité de faire la distinction entre les viandes locales et les viandes importées » dans l’espace s commerciale, l’autorisation, à titre exceptionnel, durant le mois sacré de Ramadhan, de « l’importation des viandes congelées » et « l’intensification des tournées d’inspection » des services de la sûreté et du commerce pour « détecter la fraude » à travers le stockage illégal des quantités de viandes pour stopper la hausse des prix, en raison de la spéculation. Il est à noter que l’Algérie va procéder à l’importation de viandes rouges congelées en provenance d’Espagne, après l’octroi des « autorisations exceptionnelles » à différents importateurs.
Karima B.