YAIR LAPID ET NASSER BOURITA EN AOUT 2021 A RABAT

LES FAR PARTICIPERONT À UN CONGRÈS MILITAIRE DANS LES TERRITOIRES PALESTINIENS OCCUPÉS : Le Makhzen et le Palais, motus et bouche cousue

Le Makhzen et le palais royal affichent, chaque jour un peu plus, leur nature de traitres à la cause du peuple palestinien et de soutien à la nature raciste et d’apartheid d’Israël et sa politique coloniale.

Et le plus grave dans leur attitude est qu’ils ne sont même pas en mesure d’assumer pleinement leurs choix ou leur position politique et leur soumission à l’ordre de l’entité sioniste qui est aujourd’hui ; plus qu’un allié, mais surtout un donneur d’ordre pour le palais et le Makhzen. Il y a quelques jours, un tweet de l’armée israélienne annonçait la participation du Maroc à un congrès militaire qui sera organisé la semaine prochaine, dans les territoires palestiniens occupés. Cette rencontre, « les nouveautés opérationnelles »,  placée sous le thème les « défis à venir », verra la participation des Chefs d’état-major et d’officiers supérieurs des armées  de France, d’Inde, d’Australie, des USA, de la Grande Bretagne en plus des forces armées royales du Maroc et Tsahal.
Aucune autorité marocaine n’a daigné annoncer la participation des FAR à cette rencontre ce qui renseigne sur la gêne qu’éprouvent les autorités du royaume à gérer la normalisation des relations diplomatiques avec l’entité sioniste. Il faut rappeler dans ce cadre, que la participation du Maroc à des manifestations organisées par l’entité sioniste, notamment dans les territoires occupés, est une forme de chèque à blanc délivré à Israël pour ses massacres des enfants palestiniens et sa politique de  spoliation des territoires palestiniens occupés après 1948 et 1967.
Cette attitude des autorités marocaines n’est pas nouvelle puisque depuis la normalisation des relations avec l’entité sioniste, la communication du Makhzen est frappée de mutisme.
Il y a quelques jours, la presse colombienne avait commenté en long et en large, la mésaventure de trois diplomates marocains dépouillés de leurs biens et drogués par des prostituées colombiennes.
Le scandale avait tenu en haleine l’opinion publique internationale, mais la presse marocaine ne lui avait consacré aucun espace. Plus récent encore, le scandale du bureau de liaison israélien à Rabat, qui a vu plusieurs de ses employés mêlés à  une affaire de harcèlement sexuel, de vol et détournement de mineurs. Et cette affaire n’a pas été évoquée par la presse marocaine, qui a préféré déverser son fiel sur l’Algérie après la finale des U17, remportée haut la main par les jeunes Fennecs.
Aujourd’hui, le peuple marocain découvre avec stupeur que le palais, le Makhzen et les Far leur cachent des événements qui concernent l’avenir du pays. Le Maroc n’a pas seulement poignardé les Palestiniens, les peuples arabes et les libres de ce monde. Il est en train de compromettre l’avenir de son pays et de bénir la politique coloniale sioniste en Palestine. Apparemment, la trahison est dans l’Adn de la famille alaouite.
Tous les rois qui se sont succédés sur le trône du Maroc ont trahi la cause arabe. Mohamed V,  a permis le transfert de fonds virés par des juifs marocains pour financer l’armement de l’armée israélienne qui avait participé à l’agression de l’Egypte en 1956 après la nationalisation du Canal de Suez. Son fils Hassan II, qui avait accueilli un sommet de la ligue arabe, avait remis à Israël les manuscrits,  de la réunion tenue à huis clos et qui devait préparer une action contre l’entité sioniste.
Fort des renseignements fournis par le roi du Maroc, Israël avait préparé, mené et gagné la guerre de juin 1967. Aujourd’hui le troisième de la lignée Alaouite, M6 a fait plus, il a livré, sur un plateau d’argent,  tout le Maroc à l’entité sioniste.
Slimane B.