TEBBOUNE - GHALI

LE PRÉSIDENT TEBBOUNE REVIENT SUR LA COMPARUTION DE SON HOMOLOGUE SAHRAOUI DEVANT LA JUSTICE ESPAGNOLE : « La RASD est une République de droit »

Le président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé hier que la comparution du président sahraoui, Brahim Ghali, devant la justice espagnole « montre que la République arabe sahraouie démocratique est une République de droit respectueuse de la loi », réaffirmant le soutien de l’Algérie à la cause sahraouie. Se rendant au chevet du président sahraoui pour s’enquérir de son état de santé à l’Hôpital militaire d’Aïn Naâdja, en compagnie du chef d’État-major de l’ANP, le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha, le président Tebboune a déclaré: « notre visite est un devoir. Votre comparution devant la justice espagnole a montré (au monde) que la République arabe sahraouie est une République de droit respectueuse de la loi ».
« Le respect de la loi et de la justice est la marque des militants et des révolutionnaires », a soutenu le président de la République, soulignant que « les Sahraouis qui réclament la justice ne sauraient s’y soustraire ».
L’Algérie, qui n’a pas manqué un jour au soutien des causes justes depuis son indépendance, maintient toujours sa position en faveur de la question sahraouie, a-t-il précisé. Le président de la République a saisi l’occasion pour exprimer ses remerciements aux autorités espagnoles pour les efforts consentis, de l’accueil réservé au président sahraoui et des soins « si délicats » qui lui ont été prodigués.
À la fin de la visite, le président Tebboune et le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha ont souhaité au président sahraoui leurs vœux de prompt rétablissement. De son côté, le président sahraoui a exprimé sa gratitude au président Tebboune, affirmant qu’il se trouve actuellement « dans de bonnes conditions en Algérie, physiquement et moralement », et que son état de santé est en « nette amélioration ».
Quant à sa comparution devant la Justice espagnole, le président Ghali a déclaré « nous demeurons des militants, où que nous soyons et en toutes circonstances. La justice constitue un des piliers de notre lutte », et l’Algérie demeurera, a-t-il dit, « digne et fière ».
M. B.