Tebboune

LE PRÉSIDENT TEBBOUNE EST FORMEL : L’Algérie n’acceptera aucune médiation avec le Maroc

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a exprimé, dimanche soir, le refus de l’Algérie de toute médiation avec le Maroc, sur la rupture des relations entre Alger et Rabat, décidée par la partie algérienne, en réponse aux hostilités et provocations de la partie marocaine contre l’Algérie affirmant qu’« on ne peut pas mettre sur un même pied d’égalité, l’agresseur et l’agressé ».
Affirmant que l’Algérie « n’acceptera aucune médiation avec le Maroc », le président Tebboune lors de sa rencontre périodique avec les médias nationaux, il a rappelé, que le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, l’avait clairement souligné , lors de sa participation à la réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, où Lamamra a affirmé « le refus de l’Algérie de l’inscription de ce point à l’ordre du jour de la réunion ». Soulignant que l’Algérie « n’a pas commis de maladresse … ni attenté à l’unité nationale marocaine, ne serait-ce que par des déclarations », le président de la République n’ a pas manqué de rappeler, que note voisin de l’ouest «a des antécédents historiques » dans son agression et ses hostilités contre l’Algérie, citant « les agressions marocaines en 1963 contre l’Algérie pour spolier des parties du territoire national », alors que nous sortions d’une Guerre de libération pour notre indépendance et le peuple et son armée de libération nationale (ALN) « pansaient encore les blessures ».
Fustigeant l’idéologie expansionniste du Maroc, qui de tout temps a et revendique des territoires, au-delà de ses frontières reconnues, Sénégal, Mauritanie, l’Algérie, et depuis 1975 le Sahara occidental qu’il occupe illégalement en violation de la Légalité Internationale, le président Tebboune a fustigé aussi les conspirations de Rabat, contre notre pays, indiquant que « le Maroc a donné refuge aux terroristes et leur a accordé de l’argent et des passeports diplomatiques ».
Avertissant que « celui qui nous agressera, celui qui cherche la guerre… le regrettera amèrement », le locataire d’El Mouradia a affirmé auparavant que « l’Algérie sait bien ce que coûtent les guerres, car elle compte des millions de chouhada » et de rappeler à ceux qui risquent de s’aventurer à attaquer ou agresser, le peuple algérien et son pays, que «nous sommes un peuple de résistants qui ne cherche pas la guerre, mais plutôt la paix. Cependant, celui qui cherche la guerre…nous trouvera et le regrettera amèrement » a averti le président de la République.
Karima B.