Azzedine Mihoubi

LE PREMIER PRÉTENDANT AUX ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES À SOUMETTRE SA CANDIDATURE : Le dossier de Mihoubi attend l’approbation de l’ANIE

Le Secrétaire général par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), Azzedine Mihoubi, a déposé, hier matin, son dossier de candidature pour l’élection présidentielle du 12 décembre prochain au niveau de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE).

Le successeur d’Ahmed Ouyahia est ainsi le premier chef d’un parti et le premier prétendant qui a déposé son dossier après avoir réussi à rassembler «plus de 100 000 signatures» de parrainages, selon lui.
En effet, dans une déclaration à la presse à l’issue du dépôt de son dossier, Azzedine Mihoubi a assuré que son dossier satisfait les conditions exigées par la loi électorale. Indiquant que l’opération de collecte des signatures était difficile et qu’il a fallu «beaucoup d’efforts sur le terrain pour arriver à convaincre les citoyens». Cette opération, affirme-t-il, «a touché presque toutes les régions du pays soit : 90% des wilayas». En revanche, le prétendant aux prochaines élections a précisé que «le plus important pour lui est de réussir le processus électoral et de réussir ce rendez-vous ». En ce sens, Mihoubi a affirmé que son but est en premier lieu de « convaincre les citoyens de l’importance que présente les élections présidentielles, en essayant de les convaincre d’aller voter».
Aussi, le chef du RND souligne que «le 12 décembre prochain sera un rendez-vous décisif pour l’avenir du pays». «C’est à travers les urnes que le peuple effectuera sa volonté de construire un État démocratique et réussira de traduire ses revendications», assure-t-il. Mihoubi était clair hier dans ses propos où il a affirmé que son ambition était de voir les Algériens partir en masse le jour du scrutin pour voter plus que de gagner leurs voix. «Je veux indiquer que mon premier objectif dans cette présidentielle n’est pas seulement de participer, mais aussi de réussir ce rendez-vous important», «en convaincant les citoyens d’aller voter, car ça concerne tous les algériens afin de trouver une solution pour sortir de la crise qui a frappé le pays depuis le début de l’année», dit-t-il.
Par ailleurs, et après avoir salué les citoyens dans l’opération de collecte de signatures, Mihoubi a espéré que son dossier sera accepté par l’ANIE afin de lui permettre d’accéder à la course aux présidentielles. Affirmant dans ce cadre que lui, en tant que prétendant, et son parti sont «capables et à la hauteur de répondre aux demandes du peuple», et cela à travers son «programme qui portera des propositions et solutions À beaucoup de problèmes économiques, politiques et sociaux», indique-t-il.
À noter que Mihoubi est le premier chef d’un parti et le premier prétendant qui a déposé son dossier de candidature aux élections présidentielles prochaines. Il sera suivi aujourd’hui par le président du parti El Bina, Abdelkader Bengrina, puis samedi, par Ali Benflis, président de Talaië El Hourryat et Belkacem Sahli le président de l’ANR et probablement le même jour ou le lendemain par Abdelmadjid Tebboune et Abdelaziz Bélaïd.
Sarah Oubraham