Amoura

Le duo sétifien a réalisé des prouesses avec la sélection A’ : Amoura-Ghacha sur les traces de Bounedjah-Belaïli

L’entraineur de la sélection algérienne, Djamel Belmadi, était la vedette de la première sortie de l’équipe nationale des joueurs locaux jeudi passé au nouveau stade d’Oran. Un accueil spécial lui a été d’ailleurs réservé par tout le monde dans la capitale de l’Ouest du pays, en tête, les autorités locales.

Belmadi a tenu à accompagner la sélection locale entraînée par les membres de son staff technique, avec aux commandes Madjid Bougherra, pour suivre de près la prestation des joueurs du cru que l’on a souvent dévalorisé. Dans ce match face au Libéria soldé par une large victoire des Verts, les yeux de Belmadi étaient notamment braqués vers l’attaquant sétifien, Mohamed Amine Amoura.
Promu officiellement cette saison en équipe fanion de l’Entente, l’enfant de Jijel est pour beaucoup dans le parcours de premier ordre de son club en championnat que les gars d’Aïn El-Fouara dominent de la tête et des épaules.
L’occasion fut ainsi propice à Belmadi pour suivre de très près ce joueur de 20 ans pour éventuellement l’intégrer dans ses plans au sein de la sélection première en vue de ses prochaines échéances.
Au lendemain de la partie, au cours de laquelle Amoura a réussi un super-hattrick, Belmadi, quand on a voulu l’interroger au retour de la sélection d’Oran, il a orienté les journalistes vers Amoura qu’il a qualifié de la ‘’star’’ de la rencontre.
C’est dire que le petit lutin sétifien a bel et bien réussi son premier examen sous les yeux de Belmadi. Une réussite qui lui permet d’aspirer à une grande carrière footballistique. D’ailleurs, même le coach de la sélection des joueurs locaux, Madjid Bougherra, a prédit à Amoura de rejoindre un championnat étranger dès la saison à venir. Une éventualité qui risque de chambouler les plans de l’ancien défenseur central des Verts, car un transfert à l’étranger de l’avant-centre de l’ESS privera la sélection A’ de ses services lors du championnat d’Afrique des joueurs locaux prévu en Algérie en 2023.
Il faut dire aussi qu’Amoura doit sa grande performance de jeudi passé à Oran à son coéquipier à l’ESS, Ghacha. Cet ailier de charme a été derrière les quatre buts du néo-buteur des Verts. L’entente parfaite des deux joueurs pousse les observateurs à la comparer à celle du duo, Belaïli-Bounedjah qui fait des ‘’ravages’’ au sein de la sélection nationale première.
Le duo oranais est désormais menacé par son homologue sétifien au grand bonheur de Belmadi qui a quitté le stade d’Oran soulagé pour avoir découvert de nouveaux atouts sur lesquels il pourrait s’appuyer lors des prochaines échéances du ‘’Club Algérie’’.
Hakim S.