Gaid

Le Chef de l’État-major, hier, à partir de Ouargla : « Je salue  le comportement civilisationnel  du peuple algérien »

Le général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, est revenu, hier, dans un discours, le deuxième qu’il tient à partir d’Ouargla, après celui de mardi dernier, saluant, « le comportement civilisationnel » des algériens, « c’est un peuple des grands défis, un seul peuple uni » qui a surpris ajoute-t-il « le monde entier », grâce également, « à son sens patriotique sincère et fédérateur» précise le chef du Commandement militaire de l’ANP. Lors de sa rencontre tenue mardi, au niveau du secteur opérationnel, au Sud-est de Djanet, avec les cadres et les personnels de la Région, le général Gaïd Salah avait rappelé que les qualités « singulières qui distinguent le peuple algérien des autres sont celles de la solidarité avec la patrie » et « d’être à ses côtés lorsqu’elle en a le plus besoin ». Relevant que c’est un peuple « des grands défis , un seul peuple uni », le Chef de l’état–major, dira que le peuple algérien  ne saura être impacté par les entraves qui se trouvent sur son chemin, car c’est un peuple qui «sait parfaitement s’adapter efficacement à toutes les phases quelles que soient leur sensibilité et leur difficulté » affirme Gaïd Salah. Saluant « le comportement civilisationnel », des Algériens lors des marches populaires pacifiques, « le peuple a surpris le monde entier » grâce également «  à son sens patriotique sincère et fédérateur » qui illustre, «  sa détermination à mener l’Algérie à bon port, quelles que soient les circonstances » affirme Ahmed Gaïd Salah, avant d’ajouter que le « peuple met l’intérêt de sa patrie au-dessus de toute considération. » Sur le prochain scrutin de la présidentielle du 12 décembre prochain, auquel les cinq candidats en lice, ont entamé leurs campagnes électorales respectives, le général de Corps d’armée, dira que le peuple est « capable de choisir celui qui dirigera » le pays «  durant la prochaine étape », enchaînant que « le pays fait appel à ses enfants, dans ces circonstances particulières et ils sont nombreux à travers tout le territoire national », car a -t- il précisé , « le pays a effectivement besoin de tels enfants ». Par ailleurs, Gaïd Salah, a salué, dans ce même discours les mesures prises par le gouvernement pour la protection et le soutien en faveur des établissements publics nationaux, notamment les sociétés et les complexes industriels, citant particulièrement le complexe sidérurgique d’El-Hadjar, affirmant que ce fleuron de l’industrie nationale « a fait l’objet de desseins de la bande » déclare, hier, le général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, au deuxième jour de sa visite, à Ouargla.
B. O.