Textille

L’ACTIVITÉ EST BOOSTÉE PAR LE COMPLEXE ALGÉRO-TURC DE RELIZANE : Seconde vie pour le textile algérien

L’industrie du textile, en Algérie, reprend et connaît même un bond qualitatif, notamment à travers l’activité du Complexe de textile de Relizane, de la société mixte algéro-turque.
Ce Complexe, faut-il le noter, est le plus important en Afrique en la matière. Et c’est lors de l’inauguration de la 3e édition du Salon international du textile, de l’habillement et du cuir « Textyle-expo », lundi passé, qui s’achève aujourd’hui, au Centre international des conférences (CIC) à Alger, que le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi a fait savoir que cette activité ambitionne à garantir près de 4 000 à 5 000 postes d’emploi d’ici fin 2019. Rappelons, à ce propos, que le ministre avait indiqué, juin dernier, que le complexe composé de huit unités, créera au cours des trois prochaines années, 10 000 emplois, avant d’atteindre les 25 000 postes une fois toutes ses unités mises en service, outre que les capacités industrielles du dit complexe ainsi que ses machines de troisième génération feront de lui «une école pour l’industrie textile à travers le pays» avait –il souligné. Il sera question, dès mars prochain, de la confection du premier « jean produit en Algérie » a annoncé, lundi dernier, le ministre Yousfi, assurant par la même occasion qu’il sera question d’une production estimée à de 12 millions de jeans, dont, précise-t-il « 60% destinés à l’exportation ». Le Complexe industriel de la société mixte algéro-turque a exporté juin dernier, la première cargaison de fils-textile, vers la Turquie, l’Italie, la Belgique, le Portugal et la Pologne, et le ministre a fait savoir à cette même occasion, que son secteur a inscrit plus de « 4 000 projets d’investissement » dans l’industrie et les mines en 2018, pour une valeur globale « de plus de 1 600 milliards de dinars. »a-t-il précisé.
Lilia Sahed