sionistep3

LA RÉALITÉ PALESTINIENNE S’IMPOSE À LA FACE DU MONDE : La realpolitik de l’entité sioniste et ses soutiens mise en échec

Depuis plus d’une semaine de barbarie sioniste, contre le peuple palestinien, par l’intensité des bombardements contre Ghaza, la répression féroce et les campagnes d’arrestation et d’assassinats de palestiniens par les autorités coloniales israéliennes, en Palestine de 48, en Cisjordanie et à El-Qods, la mobilisation de la jeunesse du peuple palestinien a signifié à Israël, ses alliés et les pays arabes ayant pactisé, avec l’entité sioniste, l’échec des accords d’Abraham.

La mobilisation de l’ensemble du peuple palestinien est l’expression du non renoncement aux fondamentaux pour lesquels s’est déclenché le combat libérateur des palestiniens, depuis 1948, date de l’occupation sioniste de la Palestine. D’El-Qods à Ghaza, de Lod à Haïfa, de Naciria à El-Jalil, de Beït-Lahm, et l’ensemble des rues des villes palestiniennes occupées, la mobilisation et la détermination palestinienne à affronter dans la durée, la police, l’armée et le colon israélien inscrit le conflit israélo-palestinien sur la voie d’une nouvelle étape, loin d’être confortable pour l’entité sioniste. Pensant pouvoir avancer dans sa politique expansionniste, notamment par l’expropriation de palestiniens d’ El-Qods-Est, dans le sillage des Accords d’Abraham et conforté par la normalisation avec certains pays arabes, Israël a été surprise de l’ampleur de la mobilisation des palestiniens, comme un effet de boule de neige, pour faire échec à sa politique de « Judaïsation » d’El-Qods et à défendre les droits légitimes et historiques du peuple palestinien. Face à plusieurs fronts, Israël poursuit ses bombardements barbares contre les civils palestiniens de Ghaza, ciblant par ses raids aériens, les immeubles, les champs agricoles, les maisons, les bâtisses de services administratifs et hier, les avions de combat de l’occupant israélien ont visé,une maison du camp de réfugiés de Chatie (plage :Ndlr), à l’ouest de Ghaza. Un raid qui a entraîné la mort de sept personnes dont 2 femmes et 5 enfants, tandis que 9 personnes étaient toujours sous les décombres à l’heure où nous mettons sous presse. Des crimes de guerre de l’entité sioniste à Ghaza et des violations des droits de l’homme, des palestiniens dans toute la Palestine historique, que les responsables occidentaux, notamment ceux actif dans l’exportation de la démocratie et du respect des droits de l’homme dans des régions du monde se gardent de pointer du doigt et de dénoncer, se contentant de rééditer les appels récurrents « à la retenue », alors que les images sur la barbarie israélienne contre les palestiniens, enfants et adultes, font le tour du monde. La résistance palestinienne riposte aux armes destructives de l’entité sioniste, par des tirs de roquettes sur les colonies israéliennes à proximité de Ghaza et même au-delà, sur Tel-aviv, causant des pertes matérielles et humaines à l’entité sioniste, avec notamment de nouveaux types de roquettes, El-Ayache pouvant atteindre jusqu’à plus que 250 kilomètres et des « drones suicides-Chihab » outre les annonces d’autres surprises sur ses capacités militaires, si l’entité sioniste persiste dans ses agressions, contre l’ensemble du peuple palestinien. En riposte à la frappe contre la maison précitée de palestiniens, à Ghaza, la résistance palestinienne a procédé, hier, à des tirs de roquettes sur les colonies situées à l’enveloppe de Ghaza, à l’aube hier, en réponse à l’agression militaire de l’entité sioniste visant les habitations civiles à Ghaza. Alors que les médias de l’entité sioniste ont habitué l’opinion israélienne de la présence sur leurs plateaux d’experts et d’ex-responsables militaires israéliens, cette fois –ci ils ont sollicité aussi, pour la première fois, des experts économiques, en raison des conséquences gravissimes sur l’économie israélienne des évènements en cours, et des pertes engendrées, estimés, vendredi dernier, à 150 millions de dollars outre l’arrêt de la vie économique, en raison des tirs de roquettes de la résistances palestiniennes ciblant, pour ne citer que l’usine de produits chimiques à Nir Ouz et auparavant, mercredi dernier, la plate-forme gazière est au large des côtes du nord de Ghaza. La réponse palestinienne, avec une seule voix et par divers actions de résistance, des tirs de roquettes, aux manifestations et rassemblements à el-Qods, en Cisjordanie, dans les territoires palestiniens de 1948, ainsi que la mobilisation des palestiniens des camps des réfugiés a été aussi une gifle à l’adresse de ceux, dont les pays arabes, ayant pactisé dernièrement avec Israël, dont le Maroc et le Soudan. À peine quelques jours d’affrontements à El-Qods et au quartier de Cheïkh Djerrah, avec l’occupant israëlien et ses colons, durant les derniers jours du mois sacré, ont montré à ceux qui pariaient sur «l’accord du siècle» que cette realpolitik vient d’être enterré par la simple volonté du peuple palestinien déterminé à vivre indépendant sur ses terres et ayant pour Capitale, El-Qods et qui, en un laps de temps record, a réussi à ré-imposer la réalité palestinienne à la face du monde. La réponse palestinienne a été non seulement à l’entité sioniste mais d’abord à la trahison de certains régimes arabes et leur conspiration contre le peuple palestinien, qui vient de prouver encore une fois, son attachement à ses droits légitimes par son unité et sa fermeté face à la puissante entité criminelle, Israël.
Karima Bennour

vip303 prada88 asiabet angkasa138 warung138 sikat138 bonus168 fit88 judicuan luck77 slot123 pragmatic77 winslot88 slot99 hoki303 dewa99 garuda99 mantra88 emas138 vegasgg gas138 bimabet megahoki88 dragon77 jakartacash coin303 caspo777 cuan138 jackpot138 megawin77 slot http://vegasgg.patrolicyber.com/