Mehyaoui

AUTORISATION D’ENTRER AU PAYS POUR LES RESSORTISSANTS ALGÉRIENS ET LES ÉTRANGERS : Les précisions du Pr Méhyaoui

Selon le Professeur Ryad Mehyaoui, membre du comité scientifique chargé du suivi de l’évolution de la pandémie du Covid-19, la réouverture des frontières et la reprise des vols internationaux ne devraient pas concerner les rapatriements de ressortissants algériens, mais uniquement les vols des ressortissants étrangers travaillant en Algérie.
Dans un entretien, accordé vendredi passé au site spécialisé Visa-Algérie, Mehyaoui a précisé qu’il s’agit de ressortissants étrangers qui travaillent en Algérie dont des experts, des travailleurs dans les hydrocarbures, le bâtiment et d’autres secteurs qui aident l’Algérie dans le développement de son économie et qui viendraient dans le cadre de missions. Selon le Professeur, la réunion du Comité scientifique a eu pour but de trouver un moyen de contrôler ces voyageurs au plan sanitaire tout en sachant qu’en Algérie les variants détectés sont rentrés avec des passagers venus de l’étranger. Et d’ajouter ; « Au niveau du comité scientifique, nous avons parlé de personnes qui viendraient dans le cadre de missions professionnelles et dont la présence est nécessaire pour le bon fonctionnement de notre économie. Nous n’avons traité que cet aspect-là».
Affirmant qu’une décision de rouvrir les frontières est du ressort des autorités supérieures du pays, Ryad Mehyaoui a indiqué que pour le moment, « les frontières sont fermées. Il y a une période où il y a eu des dérogations pour des situations particulières. Mais là, je ne peux pas apporter plus d’éléments sur cet aspect. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour », a-t-il soutenu.

Tests PCR de moins de 36h, et confinement de 10 jours pour les cas positifs
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, avait indiqué, jeudi 13 mai, que des orientations ont été données par le Comité scientifique pour permettre aux ressortissants algériens et aux étrangers d’entrer au pays dans le cadre de mesures très strictes. Selon le ministre, les personnes entrant en Algérie, ressortissants ou étrangers, devront présenter, à leur arrivée, un test PCR de moins de 36 heures, et se soumettre à des tests que nous estimons fiables. Et de poursuivre que les sujets négatifs seront autorisés à entrer et seront informés des recommandations et consignes à suivre. Les sujets positifs seront, quant à eux, soumis à un confinement de 10 jours, dont les frais seront à leur charge. Les voyageurs en provenance de pays où les variants sont très répandus, seront soumis à d’autres examens, sachant que les symptômes n’apparaissent pas systématiquement dès le début de la contamination. Tout en admettant que la réouverture des frontières ne relève pas des prérogatives de son département, le premier responsable du secteur de la Santé a rappelé que l’Algérie a des relations économiques et commerciales avec certains pays et qu’il y a des étrangers qui viennent dans ce cadre, et par conséquent, a-t-il ajouté, les mesures prises s’inscrivent dans le cadre de la protection de nos concitoyens contre les nouveaux variants.

La situation sanitaire qualifiée de stable
Abderrahmane Benbouzid a par ailleurs qualifié la situation sanitaire due à la pandémie de Covid-19, de stable, affirmant que l’Algérie était prête à acquérir tout vaccin permettant d’aider à la fabrication d’anticorps et à la réduction de la gravité de la maladie, y compris AstraZeneca utilisé dans 135 pays dont l’Allemagne, la Grande Bretagne et le Canada. Soutenant que le vaccin à lui seul demeure insuffisant, le ministre a mis l’accent sur l’impératif de respecter les mesures sanitaires préconisées par son département notamment le port du masque et la distanciation sociale.
Ania Nait Chalal

vip303 prada88 asiabet angkasa138 warung138 sikat138 bonus168 fit88 judicuan luck77 slot123 pragmatic77 winslot88 slot99 hoki303 dewa99 garuda99 mantra88 emas138 vegasgg gas138 bimabet megahoki88 dragon77 jakartacash coin303 caspo777 cuan138 jackpot138 megawin77 slot http://vegasgg.patrolicyber.com/