La promesse phare de Mihoubi à partir d’Oran : «Augmentation des subventions de 50 à 200% »

L’ex-ministre de la Culture à la présidentielle Azzedine Mihoubi, a indiqué, à partir d’Oran, que «tous les Algériens sont concernés par la crise actuelle» et que celle-ci, poursuit-il, «ne peut être résolue sans la confiance du peuple» avant d’ajouter, que «nos différences sont légitimes mais il faut écouter les uns et les autres,  les propositions de chacun », dira-t-il. Lors de son meeting dans la capitale de l’Ouest du pays, le SG par intérim du Rassemblement national démocratique (RND), a réaffirmé, encore une fois, dans sa réaction la programmation par le Parlement européen d’un débat sur l’Algérie, cette semaine, «nous n’avons pas besoins d’ingérence étrangère» sans manquer de rappeler, à l’adresse de l’autre côté du Nord de la mer Méditerranée que «l’Algérie a eu son Indépendance», et que le monde «est tenu et doit respecter la souveraineté de l’Algérie » a-t-il déclaré. Poursuivant son intervention, en abordant les questions de politique sociale et de projets, qu’il compte initier, s’il venait à être élu, l’ex-ministre de la Culture, s’est engagé de s’attaquer, en priorité, au secteur de l’Habitat, pour en finir, selon ses promesses, avec les retards enregistrés dans les programmes de constructions et d’achèvement des travaux des logements dont ceux de la formule AADL, en espérant gagner des suffrages, en prenant cet engagement, hier, à partir d’Oran. Encore une fois , à l’adresse des jeunes, qui sont les plus convoités par les candidats en lice pour le scrutin de la présidentielle du 12 décembre, il leur promet l’octroi de microcrédit, pour ceux voulant se lancer dans une des activités du secteur de l’Agriculture.
Il déclare, dans le même sillage, qu’il compte «réaliser un programme ambitieux pour les jeunes des zones rurales, en leur accordant des microcrédits» et ce, explique-t-il, en vue de «ressusciter les projets déjà en difficulté, pour devenir des succès» dira-t-il. À l’adresse des femmes au foyer, l’ancien ministre de la Culture annonce à partir d’Oran qu’il «élèvera sa prime à 200%» soulignant que «45 000 veuves ont besoin de cette subvention» selon lui, avant d’affirmer que «73 000 orphelins reçoivent des subventions  honteuses», concluant que «l’État devrait augmenter les primes destinées aux femmes aux foyers et aux orphelins», allant jusqu’à s’engager, à «augmenter les subventions de 50 à 200% »déclare Mihoubi, hier, à partir d’Oran.
Sarah O.