tebbounep2

LA MISE AU POINT MUSCLÉE D’EL-MOURADIA CONFIRME L’ABSENCE DE TOUT LIEN ORGANIQUE ENTRE TEBBOUNE ET LES TRADITIONNELS PARTIS DU POUVOIR : Qui a voulu impliquer le Président …

Le chef de l’État, depuis son élection à la tête de la République, a adopté une façon d’être et de communiquer qui tranche foncièrement avec certaines pratiques éculées du passée. Or, cette rupture radicale, qui dérange certains intérêts occultes et délictueux, semble avoir amené des agitateurs, pour qui le fait de nager en eaux troubles n’a plus de secrets, à inventer des liens imaginaires entre Abdelmadjid Tebboune et des formations politiques en perte de vitesse et de crédibilité, incarnant hélas tout ce que l’ancien système renferme de pire, ce que le hirak a rejeté globalement et dans le détail. D’où la sèche mise au point de la présidence de la République, via son porte-parole officiel. Le ministre Conseiller à la communication, Porte-parole officiel de la Présidence de la République, M.Belaïd Mohand Oussaïd a en effet affirmé, ce lundi que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune est le Président de tous les Algériens et « n’a de lien organique avec aucun parti politique agréé ».  Cette mise au point, loin d’être « injustifiée, doit certainement trouver ses raisons dans de probables tentatives de « récup » et de manipulation en coulisses opérées par des éléments appartenant à des formations politiques réputées proches du pouvoir. Or, en y songeant, les noms de deux formations politiques, qui viennent de se doter de nouvelles directions en dépit des actuelles consiges sécuritaires strictes, nous viennent irrésistiblement à l’esprit. Il s’agit, comme de juste, du FLN et du RND, qui essaient de se repositionner sur l’échiquier politique, alors que le peuple les a publiquement dénoncés et rejetés à travers son hirak. Le choix populaire, sage et justifié, s’est du reste confirmé à la faveur de la mascarade qui avait accompagné l’arrivée d’un nouveau secrétaire général à la tête du FLN. Ce dernier, en effet, est soupçonné d’être porteur du coronavirus, avec tous les risques que cela implique pour tous les membres du Comité central, essaimant partout en Algérie, et même au-delà du territoire national. Ironie du sort, son principal et plus redoutable adversaire dans cette course à la direction de l’ex-parti unique avait lui-même été « écarté » sous prétexte qu’il était porteur du Covid-19 en dépit de ses véhémentes dénégations et de sa production d’un certificat médical prouvant le contraire. Plus grave encore, il est prêté au nouvel homme fort du FLN de sulfureuses liaisons avec notre turbulent voisin de l’Ouest, le royaume chérifien en l’occurrence. Il convient de relever, pour finir, que l’actuel chef de l’État, bien avant de se porter candidat à la présidence de la République, avait pris le soin de rompre tout lien organique ou autre avec son ancien parti. Candidat indépendant pour qui un éventuel soutien du FLN ou du RND aurait été un handicap plutôt qu’un atout, Tebboune cherche avant tout à rassembler, à se placer au-dessus de la mêlée et à permettre à tous les Algériens de se reconnaitre en lui. Il faut croire qu’une pareille quête ne plait pas à tout le monde. Et pour cause…
Mohamed Abdoun

Ils ont dit
Djillali Soufiane, président de Jil Jadid
« Nous n’avons pas d’avis à donner sur le sujet, quoique nous estimons en effet que le Président doit en effet être celui de tous les Algériens. Nous dire et nous confirmer cela via une déclaration officielle de la présidence de la République est donc une très bonne chose pour nous. Nous ne pouvons donc qu’applaudir »

Djelloul Djoudi, membre de la direction du PT
« Le PT a pour position immuable de ne pas s’immiscer dans les affaires internes des autres partis. Nous soutenons, cependant, le droit d’exister de toutes les formations politiques, y compris celui du FLN et du RND. Seuls les débats d’idées et les élections pourront trancher démocratiquement entre nous. À ce propos, nous aurons aimé débattre d’autre chose, comme les atteintes aux libertés, les détenus d’opinion, le projet de nouvelle Constitution, le projet de loi de Finances complémentaire… »
Propos recueillis par M.A.