AFRIQUEP5

INVESTISSEMENT ET COMMERCE EN AFRIQUE : La 8e édition de l’AFIC s’ouvre à Alger

Les travaux de la 8e édition du Forum africain pour l’investissement et le commerce (AFIC 8), organisé par le Centre arabo-africain d’investissement et de développement (CAAID), se sont ouverts, hier, à l’hôtel Sheraton d’Alger.

Cet évènement qui s’inscrit dans le cadre de la dynamique de développement d’une « nouvelle Afrique » visiblement en marche, selon ce qu’entend le directeur général du CAAID, Amine Boutalbi, a vu la participation de plus de 650 opérateurs économiques et aussi experts, chercheurs, directeurs d’organisation régionales et internationales, pour un monde issu de 35 pays. Ce forum, sera marqué par des expositions, des ateliers de formation dans le domaine de l’export ainsi que des débats qui portent essentiellement sur l’agriculture, les industries agro-alimentaires, les énergies renouvelables et la technologie. De plus, il est marqué par des expositions, des ateliers de formation dans le domaine de l’export ainsi que des débats qui portent essentiellement sur l’agriculture, les industries agro-alimentaires, les énergies renouvelables et la technologie.
À travers cet évènement, les organisateurs entendent relever le défi de la mise à disposition de l’information économique en mettant en exergue les capacités que recèle le continent et les possibilités d’investissement prometteuses qu’il offre, notamment dans cette conjoncture économique exceptionnelle et à la lumière de l’entrée en vigueur de l’accord de la Zone de libre-échange continentale africaine, ZLECAf. De plus, les représentants présents ont mis en valeur les capacités de leurs pays respectifs pour apporter leurs soutiens au projet  » new Afrique ». En effet cette forte participation des différents continents fera de l’Algérie un portail commercial vers l’Afrique, souligne Boutaleb. En outre, pendant ces deux jours, plusieurs accords ont été signés dans des domaines tels que la métallurgie, la sidérurgie, les mines et l’exportation de ciment et de câbles. Ainsi que la rencontre «B 2 B» des rencontres avec les responsables d’instances africaines et des visites de projets d’investissement algériens au profit des délégations ont été également dans ce cadre précisant que 17 usines algériennes, dans plusieurs wilayas, recevront des visites dans les prochains jours pour faire connaître le véritable potentiel économique du pays, notamment du continent africain, ainsi que les représentants des organismes d’appui financier aux plans continental et régional.
Enfin, ce forum permettra à l’Algérie de montrer ses capacités d’exportation hors hydrocarbures, selon le DG du CAAID, de découvrir la Zone continentale de libre échange, ses atouts, son fonctionnement et son rôle dans la dynamisation des échanges commerciaux.
A. Mounir