Canicule

HAUSSE DES TEMPÉRATURES : Les recommandations du ministère de la Santé

En ces temps des grandes chaleurs de l’été, le citoyen ne devrait pas perdre de vue les conséquences que pourrait avoir la hausse des températures sur sa santé et celle de sa famille.

Bien que le souci premier reste au demeurant la crise sanitaire générée par la pandémie de Covid-19, les fortes chaleurs constituent, elles aussi, une menace pour la santé. Face à la hausse du mercure, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a émis des recommandations à l’endroit des citoyens. Ainsi, dans un communiqué rendu public, hier, le département d’Abderrahmane Benbouzid rappelle qu’il est impératif pour la population de se protéger, surtout les enfants en bas âge, les personnes âgées et les malades chroniques. Et de préciser que parmi les précautions à prendre, il est nécessaire de fermer les volets et les rideaux des façades exposés au soleil, maintenir les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure et éviter de sortir aux heures les plus chaudes.
« Si vous devez impérativement sortir, sortez tôt ou tard le soir, mettez des vêtements légers et amples et restez à l’ombre à l’abri d’une exposition prolongée au soleil », recommande aux citoyens le ministère de la Santé.
La même source insiste également sur la nécessité de « penser à prendre plusieurs douches par jour, boire suffisamment, éviter les boissons très sucrées ou à forte teneur en caféine et éviter les activités extérieures (sport, jardinages, bricolage) ».
Lorsqu’il y a une vague de forte chaleur, « les symptômes suivants doivent vous alerter :maux de tête, envie de vomir, soif intense, une peau anormalement chaude, rouge et sèche, et confusion mentale », note le communiqué, ajoutant que ces symptômes « peuvent indiquer un coup de chaleur ».
De ce fait, le ministère de la Santé recommande d’ »agir rapidement en appelant les secours (SAMU, Protection civile) » et « en attendant, il faut transporter la personne présentant l’un de ces symptômes dans un endroit frais, la faire boire, l’asperger d’eau fraîche (ou la couvrir avec un linge humide) et l’aérer ».
R. N.