Handball : le GS Pétroliers, une piètre saison pour une grosse cylindrée

Le règne du GS Pétroliers sur le handball algérien, exercé depuis plus d’une décennie, a été durement ébranlé cette saison par la débâcle subie aussi bien par les messieurs que par les dames, en championnat et en coupe d’Algérie. Habitué aux honneurs dans les différentes compétitions, depuis plusieurs années, le GSP a réalisé cette fois-ci, un bilan bien en deça des attentes, sortant bredouille cette saison 2015, après avoir perdu tous ses titres. Cette piètre performance n’a pas laissé indifférents les dirigeants de ce grand club qui ont appelé à « tirer les conséquences» de ce faux-pas. «Il est temps de faire le bilan. Beaucoup de choses sont à revoir», a confirmé à l’APS le président du GSP, Djaâfar Belhocine. Chez les messieurs, le GSP, avec sa pléiade de handballeurs de renom, a fortement déçu les adeptes de la petite balle, habitués aux sacres de l’équipe qui a perdu cette saison ces deux titres en championnat et en coupe d’Algérie. Le GSP est détenteur de la coupe d’Algérie sans interruption depuis 1997 jusqu’à 2014. Il a été éliminé cette saison, sans gloire en 1/8 de finale par le MB Tadjenanet. En championnat, l’équipe des Pétroliers a été sacrée championne d’Algérie de 1997 à 2014. Seul le titre de la saison 2004 lui a échappé, étant revenu à l’US Biskra. Interrogé sur les raisons de l’échec cette saison, le premier responsable du GSP a évoqué les blessures de quelques handballeurs. «Le problème est dû à certaines blessures enregistrées aux tournois du play off. Nous avons joué avec une équipe très diminuée. Nous avons peiné à trouver la forme habituelle. Je pense que cette saison est à mettre entre guillemets», a regretté Belhocine.

Les blessures ont affecté le rendement de l’équipe
«Nous dominons les compétitions depuis 15 ans et c’est logique que le régime de l’équipe va diminuer. Nous allons apporter les correctifs en renforçant l’équipe avec de nouveaux joueurs dans certains postes, notamment en raison du vieillissement de certains handballeurs qui jouent avec l’équipe depuis plus de dix ans», a-t-il expliqué. Quant à l’avenir du staff technique conduit par Reda Zeguilli, après ce «fiasco», le premier responsable du GSP à confirmé que son club tient toujours à son entraîneur qui «a beaucoup donné à l’équipe». Pour sa part, l’entraîneur Zeguilli a expliqué cet échec, par notamment les blessures et le départ de plusieurs joueurs cadres. «Chaque saison, nous visons le titre et la coupe, mais cette fois-ci la saison a été difficile en raison des blessures, le départ de cinq joueurs cadres de l’équipe comme Chahbour Omar, Hamza Zouaoui et Aliane. En plus, sur le plan psychologique nos joueurs étaient affectés par la participation de l’équipe nationale aux championnats du monde. Le sport est ainsi fait», a déclaré la coach à la chaîne une de la Radio nationale. «Nous espérons revenir en force la saison prochaine. Nous avons un bel avenir, notamment avec la présence de quelques jeunes joueurs prometteurs. C’est avec eux qu’on préparera l’avenir», a t-il ajouté. Les dames du GSP ont connu le même sort, puisqu’elles ont perdu leur titre national, et n’ont pu également reconquérir la coupe d’Algérie lors de la finale jouée contre le HBC El-Biar. Entre ces deux moments lourds de conséquences, les dames du GSP ont tout de même retrouvé quelques couleurs lors de la coupe arabe des clubs-2015 remportée au Maroc. Le GSP (ex-MCA) avait litéralement dominé la période allant de 1998 à 2006, remportant la totalité des 9 coupes mises en jeu. «En championnat national, nous étions bien partis, mais nous avons commis un faux pas à Constantine (match nul) qui a ouvert la voie au HBC El-Biar pour décrocher le titre», a précisé Belhocine. De son côté, Kamel Tsabet, entraîneur du GSP (dames) avait déclaré après la finale de la coupe d’Algérie que ses joueuses «ont subi une pression importante avant cette finale et, à mon avis, c’est une des raisons qui ont fait qu’elles ne puissent pas bien gérer la situation». Avec l’émergence d’autre clubs qui ont changé cette saison la carte du handball national, le GS Pétroliers (messieurs et dames) tentera de redorer son blason la saison prochaine et confirmer que cette déconvenue n’est qu’un faux-pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>