DERRADJI-ABBAS

Hafid Derradji chez Mahmoud Abbas à Doha

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a reçu hier, à Doha, capitale du Qatar, le célèbre journaliste sportif algérien, Hafid Derradji. « J’ai eu l’honneur de rencontrer aujourd’hui le président palestinien, Mahmoud Abbas, à Doha, en présence du président de la Fédération palestinienne de football », écrit le commentateur de beIN Sports sur son compte twitter. L’occasion, estime Derradji, « était propice pour rappeler la loyauté du peuple algérien envers son frère palestinien », et d’exprimer « le souhait sincère de voir aboutir la lutte des Palestiniens (…)» Derradji conclut son tweet par la fameuse citation de l’ancien président feu Houari Boumediene : « Avec la Palestine qu’elle ait tort ou raison ».

Pfizer a déjà commencé à travailler sur un vaccin adapté à l’Omicron
Pfizer a déjà commencé à travailler sur une nouvelle version de son vaccin anti-Covid ciblant plus spécifiquement Omicron au cas où le vaccin actuel ne serait pas suffisamment efficace contre le nouveau variant, a assuré lundi le PDG de Pfizer, Albert Bourla. « Il y a encore beaucoup d’inconnues » autour du nouveau variant détecté en Afrique du Sud et jugé « préoccupant » par l’OMS, a-t-il souligné dans une interview sur la chaîne américaine CNBC. « Nous saurons l’essentiel de ce qu’il y a à savoir d’ici quelques semaines ». Il faut notamment d’abord mener des tests pour évaluer l’efficacité des vaccins actuels, développés avec BioNTech, contre Omicron. Mais « si le vaccin (actuel) protège moins et que nous avons besoin de créer un nouveau vaccin, nous avons commencé à travailler dessus vendredi, nous avons fait notre premier modèle d’ADN, qui est la première étape du développement d’un nouveau vaccin », a-t-il expliqué. Pfizer a déjà créé par le passé deux nouvelles versions de son vaccin en moins de cent jours, contre les variants Delta et Beta, qui n’ont finalement pas été utilisées. Au besoin, « en 95 jours, nous aurons le nouveau vaccin » contre Omicron, a assuré M. Bourla. Le groupe a les capacités de produire au besoin quatre milliards de doses l’an prochain, a-t-il aussi affirmé. Le laboratoire Moderna, qui produit aussi un vaccin contre le Covid, a annoncé vendredi son intention de développer une dose de rappel spécifique pour Omicron. Le PDG de Pfizer assure toutefois être « assez confiant » dans le vaccin distribué actuellement, « car nous sommes parvenus au bon dosage dès le début ». La pilule anti-Covid développée par Pfizer pour traiter la maladie, qui a démontré une efficacité de 89% contre les hospitalisations et décès lors d’essais cliniques, a par ailleurs « été développée avec l’idée » que des mutations du virus allaient apparaître, a aussi relevé Albert Bourla. « Je suis très très confiant en la capacité (de la pilule) à fonctionner avec toutes les mutations, y compris Omicron », a-t-il affirmé. « Il faut garder à l’esprit (…) que la situation est différente quand vous avez un traitement » qui permet de réduire de dix à un le nombre de personnes allant à l’hôpital, a-t-il ajouté.

Démantèlement d’une bande de quartier à Bab el Oued (Alger)
Les services de la Sûreté de wilaya d’Alger ont mis hors d’état de nuire une bande de quartier qui semait la terreur parmi les citoyens dans le quartier de Bab El Oued, et procédé à l’arrestation à Baraki d’une autre bande pour trafic de psychotropes et détention d’armes blanches, a indiqué, lundi, un communiqué des mêmes services. Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, les services de sûreté de wilaya d’Alger, représentés par la brigade de la Police judiciaire relevant de la Circonscription administrative de Bab El Oued, ont mis hors d’état de nuire une bande de quartier impliquée dans une rixe sur la voie publique, port et détention d’armes blanches sans justificatif légal, et coups et blessures volontaires à l’arme blanche, entraînant une invalidité de 21 jours. L’affaire s’est soldée par l’arrestation de trois (03) suspects, avec identification des autres suspects qui ont été mentionnés dans le dossier de l’affaire, ainsi que la saisie de 7 armes blanches et d’un animal sauvage (chien de type staff). Par ailleurs, la brigade de la police judiciaire relevant de la circonscription administrative de Baraki a traité une affaire de détention de comprimés psychotropes et d’arme blanche prohibée. Traitée sous la supervision permanente du parquet territorialement compétent, l’affaire fait suite à des patrouilles de la même brigade, qui se sont soldées par l’arrestation de trois individus qui étaient à bord d’un véhicule suspect et par la saisie de 180 comprimés psychotropes, d’une arme blanche de catégorie six et d’une somme d’argent provenant du trafic et estimée à 8.400 dinars algériens.

Illizi : quatre personnes périssent dans un accident de la route
Quatre (4) personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route survenu mardi près de la région de Hassi Belagbour dans la wilaya d’Illizi, a-t-on appris auprès des services de la protection civile. L’accident s’est produit suite à une violente collision entre un camion citerne et un semi-remorque sur la route nationale 3 (RN-3) au niveau du tronçon reliant Hassi Belagbour et Roudh Enouss, faisant quatre morts sur place. Les corps des victimes ont été transférés par les agents de la protection civile à la morgue de l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Bordj Omar Driss, a-t-on indiqué de même source. Par ailleurs, une personne a perdu la vie et quatre autres ont été blessées dans un autre accident de la route survenu hier lundi, dans la daïra frontalière d’El-Borma (420 km au Sud-est d’Ouargla), selon les services de la protection civile. L’accident s’est produit à la suite d’une violente collision de deux voitures qui circulaient en sens inverse sur la route reliant la commune d’El-Borma et le village de Znaika. Le corps de la victime et les blessés ont été évacués à l’hôpital de la commune d’El Borma, a-t-on précisé. Des enquêtes ont été ouvertes par les services de sécurité compétents pour déterminer les circonstances des deux accidents.

Deux morts dans un glissement de terrain à Ténès
Deux personnes ont trouvé la mort dans un glissement de terrain survenu mardi dans la commune de Ténès (55 km au Nord de Chlef), a-t-on indiqué dans un communiqué de la Cellule de communication de la direction de la Protection civile de la wilaya. L’accident s’est produit tôt le matin aux environs de 01H00 à la suite de l’effondrement d’importantes quantités de terre sur deux jeunes âgés d’une trentaine d’années qui travaillaient sur un chantier d’une entreprise privée, a-t-on précisé. Les deux victimes creusaient une tranchée de quatre (4) mètres de profondeur pour la rénovation d’une conduite principale d’assainissement d’un diamètre de 500 mm, au niveau de la RN 11, traversant le centre-ville de Ténès, selon le communiqué. Les unités de la Protection civile sont intervenues pour secourir les deux victimes et les évacuer à l’hôpital Zighoud Youcef de Ténès ou elles ont rendu l’âme des suites de leurs graves blessures, a-t-on déploré.

Saisie de plus de 16 000 comprimés psychotropes à M’sila
Les éléments de la brigade de M’sila relevant de l’inspection divisionnaire des Douanes de Bordj Bou Arreridj ont saisi 16.365 comprimés psychotropes, a indiqué lundi un communiqué de ce corps constitué. Cette quantité de psychotropes saisie a été minutieusement dissimulée à l’intérieur de deux voitures touristiques, selon le communiqué qui a précisé que l’opération a permis d’arrêter trois individus se trouvant à bord des véhicules et de les présenter devant les instances judiciaires compétentes pour achever l’enquête. Cette opération « d’envergure » vient s’ajouter à d’autres opérations similaires réalisées depuis début 2021 par les éléments de la brigade de M’sila relevant de l’inspection divisionnaire des Douanes de Bordj Bou Arreridj, selon le même document.