Forum Crans Montana à Dakhla : boycott en cascade

Le Parlement panafricain (PAP) a décliné l’invitation à participer au Forum de Crans Montana, sur l’Afrique et la coopération sud-sud, prévu en mars prochain, dans la ville occupée de Dakhla, au Sahara occidental. Le Parlement africain a indiqué qu’il «ne sera pas représenté» au Forum de Crans Montana, en se référant à la récente déclaration de l’Union africaine (UA) qui considère que «l’organisation de toute conférence internationale dans les circonstances actuelles au Sahara occidental est en contradiction avec les efforts fournis par la communauté internationale pour résoudre le conflit au Sahara occidental et ne peut engendrer qu’un climat de confrontation sur ce territoire».Lors de son dernier sommet tenu en janvier à Addis Abeba, l’UA avait lancé un appel aux pays membres et à toutes les organisations à ne pas participer au Forum de Crans Montana, qu’elle considère comme une violation du droit international.»Nous, chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine, lançons un appel aux États membres de l’UA, à la société civile et à toutes les organisations pour qu’ils ne participent pas à ce Forum prévu du 12 au 14 mars 2015 dans la ville occupée de Dakhla (Sahara occidental)», est-il précisé dans les résolutions de l’UA. Celle-ci a demandé, également, à l’Organisation internationale suisse Crans Montana et à «toutes les autres organisations d’annuler la réunion prévue dans la ville occupée de Dakhla.
De son côte La 2eme Conférence sur la Méditerranée a demandé solennellement au Forum de Crans Montana de renoncer à son initiative d’organiser sa prochaine session a Dakhla, située dans les territoires du Sahara Occidental, illégalement occupé par le Maroc, a indiqué le ministre sahraoui , délégué auprès de l’Europe, Mohamed Sidati.»Jugeant qu’une telle initiative serait contre le droit international, et nuirait aux intérêts du peuple sahraoui, la 2ème Conférence appelle donc tous les invités à ce forum de le boycotter s’il se maintient a Dakhla», durant sa réunion tenue à Istambul en Turquie du 19 au 22 février dernier, regroupant des partis de la gauche en Europe ainsi que des partis de la rive Sud de la Méditerranée.M.Sidati qui a représenté le Front Polisario à cette Conférence, a rappelé la gravité de la situation, consécutive à l’occupation et à la répression érigées en système de gouvernement, par les autorités du Maroc au Sahara Occidental. La Conférence a aussi exprimé son soutien au référendum d’autodétermination du peuple sahraoui, en conformité avec les résolutions pertinents de l’ONU, pour résoudre le conflit opposant le Front Polisario au Royaume du Maroc.La Conférence a également appelé au respect des droits de l’homme au sahara Occidental, exigeant du Maroc la libération de tous les prisonniers politiques Sahraouis qui croupissent encore dans les prisons marocaines. Pour sa part , le sous-secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères et auprès du Commonwealth, M. Tobias Ellwood, a déclaré que son pays, le Royaume-Uni n’a pas l’intention d’envoyer une délégation au Forum de Crans Montana, prévu dans la ville occupée de Dakhla en mars prochain.Répondant à une question du député du parti libéral démocrate, Mark William, le diplomate britannique a déclaré que son pays n’a pas reçu d’invitation pour assister au Forum, ajoutant qu’il n’envisage pas d’envoyer une délégation à cet événement.
M. Ellwood s’est dit conscient des rapports que l’Union africaine appelant les organisateurs du Forum Crans Montana à annuler la tenue de sa prochaine session à Dakhla occupée, territoire relevant de la responsabilité de l’ONU en attente de sa décolonisation par le biais d’un référendum juste et transparent pour l’autodétermination du peuple du Sahara occidental.
M. Bendib

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>