13.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

Forêt de Bainem : un bol d’oxygène pour les Algérois

Située à 15 km à l’Ouest d’Alger sur des crêtes surplombant la mer, la forêt de Bainem draine un grand nombre de familles et de promeneurs en quête de détente et de distraction depuis le début des grandes vacances d’autant que la sécurité y est assurée.

Bien que la tentation des plages et des baignades en mer est grande, il n’en demeure pas moins que cet espace naturel attire ses adeptes à chaque fin de semaine. En effet, de longues files se forment tôt le week end à l’entrée de la forêt- encadrée par la direction des forêts de la wilaya d’Alger relevant
de la Direction générale des forêts- pour y faire provision d’air pur et de
tranquillité.

Poumon de la capitale: la forêt accueille plus de 800 visiteurs/jour
Le responsable de la circonscription de la forêt de Bainem Hocine Ali a indiqué dans une déclaration à l’APS que cet espace est pris d’assaut par les citoyens car il est facile d’accès et surtout sécurisé. Les visiteurs y trouvent leur compte qu’il s’agisse de pratiquer différents sports ou de s’adonner à des jeux de loisirs et de distraction, a-t-il souligné ajoutant que l’on enregistre quotidiennement une affluence de plus de 800 personnes atteignant le point culminant le week end tout le long de l’été. Véritable espace naturel vierge, la forêt de Bainem dont cinq communes (Bouzaréah, Hammamet, Rais Hamidou, Ain Bénian et Béni Messous) se partagent les frontières, est le poumon de la capitale. « Nous œuvrons à améliorer les conditions de « villégiature » et à assurer des espaces de détente et de quiétude d’autant que la forêt reste une destination de choix pour la pratique d’un sport individuel notamment en fin d’après-midi. Selon Hocine Ali, les familles fréquentent de nouveau cet espace de prédilection du fait de l’amélioration de la situation sécuritaire mais aussi des prestations assurées. La forêt de Bainem a connu de nombreux travaux d’aménagement et de réalisation de structures de services à l’instar des espaces de jeux et de loisirs, des gargotes, des fontaines publiques et des toilettes, a-t-il rappelé. Il a ajouté qu’ »avant la saison estivale, nous avons lancé des projets d’aménagement et de nettoyage de la forêt qui s’étend sur 504 ha outre des campagnes de sensibilisation en direction du grand public pour prévenir les feux de forêts ». Le même responsable a indiqué que 53 interventions contre les incendies au niveau de la forêt ont été enregistrées depuis juin dernier, précisant que 4 équipes composées de dix agents en sus d’un groupe d’intervention rapide des agents de la Protection civile sont intervenus au niveau des circonscriptions de Sidi M’hamed, Bouzaréah, Chéraga et Bab El Oued. Il a en outre précisé que la forêt de Bainem a bénéficié dans le cadre du plan de lutte contre les feux de forêts d’équipements nécessaires à l’intervention rapide avant l’arrivée des équipes de secours de la Protection civile dont des citernes de 50 m3 chacune. Hocine Ali a par ailleurs rappelé que les services de la Direction des forêts ont procédé à l’ouverture des chemins et des sentiers pour permettre aux équipes d’intervention d’accéder rapidement aux foyers d’incendies. Le nombre d’agents intervenant dans la protection de cette vaste forêt reste néanmoins insuffisant, a-t-il souligné.

Un nouveau projet pour l’aménagement de la forêt
Le responsable de la circonscription de la forêt de Bainem a précisé que le projet d’aménagement et d’extension de l’espace d’accueil des visiteurs de la forêt de Bainem comptait parmi les projets les plus importants du secteur, soulignant que les études étaient d’ores et déjà en cours, dans l’attente de sa concrétisation dès l’attribution d’une enveloppe financière appropriée. Il a indiqué que ce plan d’aménagement sera réalisé par la wilaya d’Alger. Le projet qui s’étend sur une superficie de 50 hectares devra procurer des pôles de divertissement et de loisirs répondant aux critères internationaux et aux exigences de la relance du tourisme environnemental. D’autre part, une étude a été lancée pour la création de 8 aires d’attraction et de loisirs dont des stades de tennis et de pétanque, des vélodromes, des hippodromes, un site avec une vue sur mer par télescope, des espaces pour le tir sur lâcher de pigeons et autres structures de commodités comme les restaurants, a-t-il poursuivi. Hocine Ali a annoncé en outre que dans le courant de l’année, les cours d’eau qui traversent la forêt ont été drainés outre l’ouverture d’autres cours principaux sur une distance de 32km. Dans le cadre de cette opération, plus de 199 hectares ont été plantés dont 133 hectares en eucalyptus qui représente 60% de la végétation de la forêt. Les espaces réservés aux aires de jeux et de divertissement occupent, quant à eux, plus de 50 hectares. Par ailleurs, une route sillonnant la forêt sur une longueur de 16km a été asphaltée sans oublier les sentiers sur une distance de 45km avec la mise en place de 134 de centres d’alerte.

Poblème des déchets et organisation de battues de sangliers
Toujours selon. Hocine Ali, la forêt est exposée à une nuisance du promeneur qui ne mesure pas la préciosité de cet espace écologique en raison majeure de certaines attitudes inciviques dont le déversement des déchets ce qui attire les sangliers vers la forêt, l’ensemble des régions sub-urbaines et les quartiers limitrophes semant la panique chez les citoyens.
Sur la base de rapports établis, les communes procèdent et sur instruction des walis délégués et du wali d’Alger, à l’organisation de « battue ».
En vertu de la loi sur la chasse, l’opération, organisée sur demande de la commune à raison de 5 à 6 fois par an, consiste à chasser le sanglier dans le périmètre de la forêt afin de limiter sa reproduction et ce, en coopération avec la Fédération des chasseurs, a-t-il encore dit.Cependant, le problème des déchets se pose avec acuité pour les agents de la circonscription de la forêt qui peinent à contrôler le passage des camions qui empruntent la route secondaire qui la traverse chargés de déchets et de résidus de matériaux.
Il a ajouté à ce propos, que plusieurs personnes ont été prises en flagrant délit en train de déverser des déchets. Après signalement, les services de la Gendarmerie nationale ont pris des mesures à leur encontre pour les présenter à la justice. Quotidiennement, plus de deux camions de déchets soit 6m3 sont enlevés.
Actuellement, une opération de collecte d’échantillons et d’espèces de la faune et de la flore que recèle la région. Le tapis végétal de la wilaya d’Alger s’étend sur une superficie de 5 000 hectares qui renferme 113 sites forestiers qui ont la particularité de se situer au coeur du tissu urbanistique et urbain.

Related posts

LE POLITISTE LIBANAIS EDMUND GHAREEB : « La Déclaration d’Alger interpelle les dirigeants arabes »

courrier

Eliminatoires CAN-2023 : Mahrez Out, Bendebka incertain contre l’Ouganda et la Tanzanie

courrier

LE MOUDJAHID SALAH GOUDJIL REVIENT AU «FORUM DU COURRIER D’ALGÉRIE» SUR LA RÉVOLUTION DE 1954 : «Il est temps de parler des fragments méconnus de notre histoire !»

courrier

TRAITEMENT DES DOSSIERS DES DÉTENUS D’OPINION : Une journée judiciaire chargée

courrier

SUR DÉCISION DU TRIBUNAL CONSTITUTIONNEL ESPAGNOL : La réforme judiciaire du Gouvernement Sanchez bloquée

courrier

Cimenterie de Sour El Ghozlane : Une entreprise prospère aux grandes ambitions

courrier