Mehenni-Moh 6

FERHAT MEHENNI SOUHAITE ÊTRE REÇU PAR M6 / Mak – Makhzen : la collusion est établie !

Les masques sont tombés et aujourd’hui la collusion entre le MAK et le Makhzen est établie. Si le Maroc avait tenté, d’une manière gauche de justifier  les déclarations de son représentant à l’ONU sur un prétendu droit de la Kabylie à l’autodétermination, la demande d’audience adressée par les responsables de cette organisation sécessionniste classée terroriste adressée à l’ambassadeur du Maroc en  France ne laisse plus de place au doute.

Le document, dont nous détenons une copie, est une véritable preuve de la sédition du MAK qui s’est allié aux ennemis de l’Algérie pour tenter de la déstabiliser. Le rôle du Makhzen et d’Israël devient évident et rien ne peut, aujourd’hui absoudre Ferhat Mehenni et ses compagnons de l’accusation de trahison à la patrie. Dans sa lettre, depuis la capitale française,  datée du 22 juillet dernier, le prétendu porte-parole de la présidence du gouvernement kabyle Aksel Meziane, salue la position du de l’ambassadeur permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilal qui avait plaidé pour l’indépendance de la Kabylie et défendu les positions du mouvement terroriste le MAK, lors du débat général de la réunion du Mouvement des Non-alignés (MNA) des 13 et 14 juillet derniers.
Ce dénommé Aksel Meziane a tenu à transmettre les remerciements de Ferhat Mehenni au roi du Maroc M6,  «  et  à lui transmettre  sa profonde reconnaissance pour le geste qu’il a qualifié d’historique du Royaume du Maroc envers la Kabylie qui aspire à son indépendance », souligne le document. Et la collusion entre le MAK et les ennemis de l’Algérie devient évidente quand le document révèle que Ferhat Mehenni souhaite être reçu par le roi du Maroc à une date laissée à sa convenance.
Aujourd’hui c’est une nouvelle preuve du malsain auquel se livre le Maroc qui démontre ses intentions belliqueuses envers l’Algérie. L’affaire Pegasus et  aujourd’hui la tutelle qu’il offre au MAK doivent nécessiter une réaction adaptée de l’Algérie car, le Makhzen semble vouloir mettre le feu aux poudres et embraser la région du Maghreb. En difficulté dans la gestion du dossier de son occupation des territoires de la RASD, et soumis à une pression internationale, Rabat, n’a pas trouvé mieux que de se verser dans une véritable machination contre la stabilité de l’Algérie.  Depuis son annexion du Sahara occidental, le Maroc n’a jamais œuvré pour la paix dans la région et chaque jour qui passe, il apporte les preuves de son bellicisme et son rapprochement avec Israël montre à quel point il se glisse dans l’habit du véritable ennemi de l’Algérie. Quant au MAK, la décision de le considérer comme une organisation terroriste est largement justifiée.
Slimane B.