FACTURES ÉLEVÉES DE L’ÉLECTRICITÉ : Les explications de Mohamed Arkab

Selon le ministre de l’énergie, Mohamed Arkab, la hausse des prix qu’ont connue les factures d’électricité et de gaz est due à leur accumulation durant la période de confinement, en plus de l’augmentation de la consommation depuis mars dernier. Pour le règlement de ces factures impayées en raison de la crise sanitaire induite par le Covid-19, le ministre a fait savoir que des solutions de facilitation sont en train d’être étudiées par Sonelgaz. Dans une déclaration à la presse, jeudi, en marge d’une session plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, Arkab a précisé que « Sonelgaz en tant qu’entreprise citoyenne est tout à fait consciente que l’étape actuelle est exceptionnelle et qu’elle engage par conséquent des décisions exceptionnelles ». La période de confinement a vu l’augmentation de la consommation d’électricité et de gaz et l’accumulation des factures de nombre de clients. à ce titre, le ministère de l’énergie a demandé à Sonelgaz d’étudier les différentes solutions envisageables pour que les factures en suspens soient réglées, a affirmé Arkab, assurant que les solutions retenues seront en tout état de cause dans l’intérêt du citoyen. Cela étant, Sonelgaz est une entreprise économique qui doit percevoir les montants des factures de ses clients pour pouvoir préserver son équilibre financier, a fait remarquer le ministre, ajoutant que la décision sera prise en étudiant tous les aspects. Parmi les solutions qui seraient probablement étudiées, dans ce cas il s’agira probablement de recourir au payement par tranches durant des délais fixés.
Il convient de souligner, par ailleurs, que l’intervention du ministre est venue suite aux nombreuses plaintes faites notamment sur les réseaux sociaux par des citoyens ayant reçu des factures d’électricité et de gaz dont le montant était très «salé». Le président de l’Association de protection du consommateur et son environnement (APOCE), Mustapha Zebdi, a fait savoir que son association avait reçu un « nombre important » de réclamations de la part des abonnés de Sonelgaz ayant en effet reçu des factures anormalement élevées. Zebdi a expliqué que «La facture de consommation d’électricité a été établie sur la base de la consommation moyenne du dernier trimestre, alors que les agents de Sonelgaz n’ont pas effectué de prélèvement sur les compteurs à cause des restrictions liées au confinement sanitaire ». Il a invité les consommateurs à s’adresser aux services de Sonelgaz pour demander des rectifications du montant de la facture de consommation en cas d’erreur du système de calcul. Il faudra rappeler, dans ce contexte, que la Sonelgaz a annoncé, il y a une semaine, sa décision de recourir à l’estimation automatique de la consommation moyenne de l’électricité et du gaz afin de garantir le respect du calendrier de facturation. Les abonnées n’étant pas parvenus à payer leurs factures de consommation via le site lancé par la société depuis le début du confinement sanitaire en mars dernier, en raison d’un manque de maîtrise de ce mode de paiement, la société a recouru au système classique de paiement via les agences commerciales, avait expliqué Fatima Zahra Merzougui, chargée de la communication à Sonelgaz.
Ania Nait Chalal