examens de sixième

EXAMEN DE CINQUIÈME : L’opération de correction des copies débute demain

La correction des copies d’examen des élèves de cinquième année primaire qui s’est déroulé le 2 juin dernier devra être entamée demain à travers les différents centres dédiés à cette opération. Alors que l’annonce des résultats est prévue le 18 juin prochain, la correction des copies s’étalera sur une période de 10 jours au maximum. Les enseignants mobilisés à assurer cette mission ont été instruits par le MEN de prendre en considération les efforts des élèves ayant suivi la bonne méthodologie de travail mais qui ne sont pas arrivés aux bons résultats, notamment en ce qui concerne l’épreuve des mathématiques.

Des questions d’examens objet de critiques
Il est à noter, par ailleurs, que les parents d’élèves ont exprimé leur mécontentement après avoir pris connaissance des questions ayant caractérisé les sujets des différentes épreuves de cinquième. Ils qualifient le niveau des questions de « bas » qui ne permettrait pas, selon eux, de refléter réellement le vrai niveau des élèves notamment les plus studieux. Ce qui a suscité le plus de colère chez les parents est notamment l’erreur dans le sujet de français ayant incroyablement échappé à l’ensemble des enseignants et inspecteurs chargé de l’élaboration des questions. En effet, dans la partie production écrite, les élèves ont été appelés à présenter un animal de leur choix, tout en s’aidant d’une boite à outil. Le tableau qui leur a été présenté était composé de trois colonnes, noms verbes et adjectifs. Et c’est dans la case réservée aux adjectifs que l’erreur a fait tache. Celle-ci comportait des noms dans sa grande majorité au lieu d’adjectifs. Le ministère de l’Éducation nationale, a annoncé à cet effet l’ouverture d’une enquête pour que des mesures soient prises contre les parties responsables soulignant qu’il s’agit là d’un examen officiel d’anormal qu’une erreur comme celle-ci se produise. D’autre part, le Men a décidé de revoir le système d’organisation des examens officiels. Des commissions spécialisées ont été mises en place afin d’enrichir et d’apporter des modifications à ce dossier.
Ania Nait Chalal