Kif

EN PROVENANCE DU MAROC : Saisie, par les Forces armées sahraouies, de drogues au Sahara occidental

Des unités de l’Armée de libération populaire sahraouie (ALPS) ont déjoué une tentative de contrebande d’une quantité de drogue estimée à 725 kg de haschisch de cannabis en provenance du Maroc, près du « mur de la honte » marocain dans la région d’Awsard, au Sahara occidental,  a indiqué le  ministère sahraoui de la Défense.
Selon cette  même source, citée  par l’Agence d’information sahraouie  (SPS),   »l’opération est intervenue après des patrouilles effectuées par les unités de l’armée de libération du peuple sahraoui basées près du mur pour protéger les territoires sahraouis libérées et rétablir la sécurité ».   »Ce n’est pas la première fois, ajoute la même source, que le régime marocain a délibérément tenté d’inonder la région de drogues, mais la vigilance des unités de l’armée sahraouie spécialisée dans la lutte contre la criminalité et la drogue est prête à enrayer ce phénomène ».
En effet, plus de 1 500 kg de cannabis, en provenance du Maroc, ont été saisis en juillet dernier dans les territoires libérés du Sahara occidental dans des opérations de lutte contre le trafic de drogue, ainsi qu’une mitrailleuse avec 1 100 cartouches et deux (2) kalachnikovs avec 200 cartouches et arrêté quatre (4) trafiquants de drogue à bord d’un 4×4 Toyota dans la région de Rous Timlouza.  Quelques jours plus tôt, les unités de l’ALPS ont procédé à l’arrestation d’un autre groupe composé de cinq (5) individus en possession de 100 kg de cannabis dans la région d’Aklibat Akaya.   Dans le cadre de ses responsabilités nationales et régionales, l’État sahraoui mène des combats quotidiens contre le plan marocain systématique de trafic de stupéfiants à travers la ceinture de sable, mais les unités spéciales présentes à tous égards sont dispersées le long de la ceinture afin de contrer cette contrebande.
Le Front Polisario a resserré l’étau sur les drogues marocaines qui franchissent le mur marocain, qui divise le Sahara occidental, vers les pays du Sahel et le Sahara via des passages atteignant le Mali, le Niger et la Mauritanie, selon le ministère de la Défense sahraoui.  Les mesures sécuritaires prises par le Front Polisario à travers des points militaires de forces spécialisées dans la lutte anti-drogue et le crime organisé ont permis de réduire le phénomène qui s’est amplifié ces dernières années, plusieurs opérations de trafic de drogue ayant été avortées et des groupes de trafiquants de drogue activant avec des bandes marocaines ayant été arrêtés ».
Le rapport européen de 2016 sur les marchés des drogues en Europe a indiqué que le Maroc occupait la première place sur la liste des pays producteurs et exportateurs de cannabis dans le monde et considère que son trafic, via le mur marocain de la honte, constitue l’une des principales sources de financement des groupes terroristes et bandes du crime organisé qui activent dans la région du Sahel et menace la sécurité et la stabilité dans les pays voisins et dans l’ensemble de la région.
M.B.