rencontre gouvernement walis

En marge de la rencontre Gouvernement-Walis : Atelier sur la gestion des crises au niveau local

La gestion des crises au niveau local a été examinée, hier, par les participants à un atelier, qui s’est tenu en marge de la rencontre gouvernement-Walis. Les feux, le stress hydrique, la pandémie de la Covid-19 ainsi que les inondations auxquels le pays est confronté, imposent la mise en place d’une approche de gestion de crise, devant inclure la rapidité et la coordination d’intervention et bien avant de nouvelles méthodes en matière de prévention. Thème ayant fait l’objet de journées d’études, auparavant, dont celle organisée par l’Institut national d’Études de stratégie globale (INESG) et sanctionnée par des recommandations, Repenser le mode de fonctionnement, renforcer les capacités de coordination opérationnelle, d’organisation et d’interventions, ainsi que la mise en place des centres d’opération d’urgence au niveau des wilayas et des communes ont été au centre des travaux de cet atelier. Aussi il a été notamment question de se pencher sur un des éléments le plus percutant et impératif dans toute politique de prévention et de gestion des crises, à savoir la formation et la capitalisation des ressources humaines et la mobilisation de moyens. L’équipement des collectivités locales, le renforcement des infrastructures et des capacités des acteurs de la lutte à différents niveaux, surveillance, laboratoires, prise en charge, communication sur les risques ont été passés en revue, par les participants à cet atelier. Ceci en vue de dégager et mettre en place de nouvelles procédures et règles, visant non seulement à dresser une évaluation du risque ou de la crise, mais à réduire la vulnérabilité des hommes et des biens, en faveur de la prévention, pour réduire l’impact de ses aléas. Les objectifs escomptés par la tenue de cet atelier, en marge de la rencontre Gouvernemen-Walis, ont trait à la mise en place de la surveillance communautaire et d’un système de veille ainsi que » l’actualisation et adaptation des plans ORSEC », le financement des actions et la gestion de l’élan de solidarité nationale au moment de la crise ainsi que la capitalisation du rôle de la société civile dans l’intervention en temps de crise et de catastrophes naturelles.
Karima B.