9.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ÉCONOMIE

Élaboration de la Stratégie E-Algérie

Les technologies de l’information et de la communication sont devenues un puissant levier de développement économique et social. Elles sont la source d’innovations continuelles au cœur de la croissance des économies et créent des opportunités nouvelles de développement. Il est donc indéniable que l’intégration de notre développement dans un contexte de mondialisation s’avère nécessaire afin d’éviter une fracture irrémédiable avec les économies mondiales. La mutation de notre société vers une Société fondée sur le Savoir et la Connaissance est en fait un enjeu vital. C’est dans cette perspective qu’un plan multisectoriel appelé ‘’Stratégie E-Algérie ’’ a été développé pour définir les objectifs à atteindre et les actions à mettre en œuvre dans les cinq prochaines années. Ce plan est articulé autour de treize axes majeurs. Pour chacun des axes majeurs, un état des lieux a été élaboré suivi d’une définition d’objectifs majeurs et spécifiques à atteindre au cours des cinq prochaines années ainsi qu’une liste d’actions pour leur mise en œuvre. Il est question d’accélération de l’usage des TIC dans l’administration publique et l’introduction des TIC et le renforcement de leur usage au sein de l’administration publique qui engendreront une transformation importante des modes d’organisation et de travail. Ceci amènera l’administration publique à repenser son mode de fonctionnement et d’organisation et à servir le citoyen de manière plus appropriée, notamment à travers la mise ‘’en ligne’’ de ses différents services. En effet, les TIC, et en particulier l’Internet, permettent d’établir un «espace de communication indépendant de la localisation physique» qui affirme la disponibilité de l’information n’importe où et n’importe quand. C’est pour cela que la gestion de l’information doit être décentralisée là où c’est possible, là où les connaissances sont les meilleures, afin d’améliorer la qualité des processus de prise de décision. Dans ce contexte, des objectifs spécifiques et parfois communs ont été fixés pour chaque département ministériel. Ils ont trait aux aspects suivants : Le parachèvement des infrastructures informatiques, la mise en place de systèmes d’information intégrés, le déploiement d’applications sectorielles spécifiques, l’accroissement des compétences humaines, le développement de services en ligne à destination de tous les usagers : citoyens, entreprises et bien sûr les autres administrations. Il s’agit également du développement des mécanismes et des mesures incitatives permettant l’accès des ménages et des très petites entreprises aux équipements et aux réseaux des TIC. Le processus de généralisation de l’accès à Internet doit se poursuivre.
En effet, cet accès doit d’abord être élargi, pour permettre à tout citoyen, où qu’il se trouve sur le territoire national, de bénéficier des services publics en ligne et de l’immense base de connaissances et de savoir qu’est Internet. Les programmes d’équipements et de développement des connexions haut débit et des contenus multimédias doivent être accompagnés de programmes de formation afin d’accélérer le processus de généralisation de l’usage des TIC. Aussi, la mise à niveau du cadre juridique (législatif et réglementaire) national est indispensable. L’étude de l’ensemble de la législation existante permet de conclure que l’arsenal juridique algérien ne couvre pas entièrement les questions juridiques suscitées par l’utilisation et le développement des TIC et l’édification de la société de l’information.
À ce titre, il est impératif de mettre à niveau le cadre juridique, en adéquation avec les pratiques internationales et les exigences de la société de l’information, tout en tenant compte de l’expérience vécue, de toutes les insuffisances relevées et des difficultés rencontrées.
Ainsi, l’objectif majeur consiste en la mise en place d’un environnement de confiance favorable à la Gouvernance électronique et induit un objectif spécifique, à savoir la définition d’un cadre législatif et règlementaire approprié. La mise en œuvre de la stratégie pour le développement de la Société de l’Information nécessite un soutien institutionnel important et qui doit tenir compte de l’aspect multidimensionnel des TIC.
I. B.

Related posts

PRATIQUE COMMERCIALE ET RESPECT DES LOIS : Quand la cupidité permet tous les écarts

courrier

LFC 2015 : une loi sous haute tension

courrier

Ouverture du transport maritime au privé : les investisseurs privés se disent prêts

courrier

LA 30E ÉDITION DE LA FPA S’OUVRE AUJOURD’HUI : Le produit algérien sous les projecteurs

courrier

Quel rôle des chambres de commerce dans le développement économique ?

courrier

TRACTEUR AGRICOLE : L’Algérie produit entre 7000 et 8000 unités par an

courrier

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.